Profils de Résistance

Introduction

Construire une culture de résistance effective pour combattre les crises modernes de l'environnement et de la justice sociale exige que nous apprenions de ceux qui a fonctionné et de ce qui n'a pas fonctioné pour d'autres groupes. Les Profils de Résistance ci-dessous donnent une introduction, des resources et des références, relatives aux différentes approches de beaucoup des groupes de résistance, du passé et du present, avec une grande variété de buts, stratégies, tactiques, moyens d'organisations et efficacité.

Pour comprendre la différence entre stratégie et tactique, lit l'extrait de Strategic Resistance issu du livre Deep Green Resistance. Nous avons choisi les examples ci-dessous pour leur valeur éducative et illustrative. L'inclusion d'un groupe ou d'une opération ne tient pas lieu d'approbation de la part de Deep Green Resistance au regard de leurs buts, stratégies ou tactiques.

Si vous connaissez des groupes pour lesquels nous n'avons pas actuellement de profils, ou si voulez suggérez des informations additionnelles ou des corrections pour un profil déjà existant, SVP contactez-nous à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

A SAVOIR: Nous acceptons SEULEMENT des communications des groupes ou actions qui sont déjà publiquement connus. N'ENVOYEZ PAS vos communiqués directement à cet adresse. CE N'EST PAS UN FAÇON SÉCURISÉ DE COMMUNICATION. C'est pour la sécurité de toutes les parties. Cette page est dédiée à la REPUBLICATION d'informations qui sont déjà dans le domaine publique.

Pour des articles sur de récentes attaques d'infrastructures, visitez notre Calendrier d'activités clandestines .

Profils de Résistance

Cliquez sur une colonne pour trier les groupes en fonction de cette colonne ou tapez un mot dans la zone de recherche pour filtrer les listes.

Nom Actif quand Actif où AG/UG Succès Goal Stratégie Tactics Organisation Above ou underground Sécurité Recrutement Efficacité Plus d'apprentissages Image
Nom Actif quand Actif où AG/UG Succès Goal Stratégie Tactics Organisation Above ou underground Sécurité Recrutement Efficacité Plus d'apprentissages Image

Naxalites

1967 à présent L'Inde - Central Underground (clandestin) Moyen Redistribuer terre et pouvoir de l'Etat et des corporations aux pauvres sans terres, basé sur des principes Maoïst Lutte armée prolongée Assassinats et embuscades. Sabotage et destruction de centrales, écoles, lignes de chemins de fer et téléphoniques Underground basé sur style de structure de militaire hiérarchique avec cellules underground en opération dans différentes régions. Villages Naxalite basé sur la démocratie du peuple et ayant des systèmes juridiques et de collection des taxes, application de loi, écoles et soins de santé

Implication essentiellement underground (clandestine) et plus récemment devenue abovegroud (publique) en politique par le biais du "Parti communiste indien"

Ils opèrent et recrutent principalement dans régions isolées

Principalement des autochtones ruraux pauvres qui vivent dans des zones riches en ressources et des groupes marginalisés tels que les Dalits (intouchables). Installation des infrastructures essentielles pour aider et gagner les faveurs des villages pauvres. Donnez le pouvoir aux femmes et les de la répression de la culture dominante

Ils contrôlent actuellement une région estimée à un cinquième de la forêt Indienne et sont actif dans16 des 28 états de l'Inde. Ils sont décrit par le Premier Ministre Indien en 2006 comme 'le plus grand défi de sécurité intérieure jamais rencontré par l'Inde.'

"Les Indiens naxalites restent une force avec laquelle il faut compter"

"La grande question: qui sont les Naxalites et vont-ils renverser le gouvernement indien?"

Soleil rouge: voyages au pays naxalite par Sudeep Chakravarti

naxalites.jpg

Green Scare watch

2002 - présent États-Unis Aboveground (public) Limité Empêcher le gouvernement des États-Unis de punir les activistes environnementaux comme des terroristes Sensibiliser le public à la situation et faire pression sur le gouvernement américain Se tenir au courant de toutes les actions discriminatoires à l'encontre des militants et les mettre en lumière à travers les médias, des manifestations et des conférences Will Potter a un site web actif qui semble être le centre de l'organisation Aboveground (public) Aucune sécurité nécessaire Bouche à oreille, conférences, sites web Des actions de sensibilisation ont été prises, mais cela n’a pas permis de réduire les peines judiciaires à l’encontre des militants qui ne montrent aucun remords pour leurs actions.

Le vert est le nouveau rouge: le récit d'un initié d'un mouvement social assiégé par Will Potter

green-scare.jpg

Révolte paysanne

1381 Angleterre Aboveground (public) Moyen L'abolition des obligations féodales (servage) et l'injustice économique / sociale qui en résulte Faire pression sur le gouvernement pour qu'il modifie la loi sur le servage (presque l'esclavage) par le biais d'assassinats, du refus de payer des impôts et de la destruction de biens

Refus de payer des taxes (taxe de vote) et émeutes lorsque des fonctionnaires ont tenté de les récupérer.

Organisé en groupes de différentes régions qui se sont mis en marche pour Londres, encouragé par les enseignements de John Ball et dirigés par Wat Tyler. À Londres, ils négocièrent avec le roi Richard II pour exiger des réformes législatives ainsi que réclamer les têtes des chefs de divers membres du Conseil royal. Leur demandes n'ont pas reçu de réponse satisfaisante et le groupe s'est rebellé en sabotant des prisons, des édifices gouvernementaux (y compris la Tour de Londres) et en assassinant plusieurs membres ciblés du Conseil royal.

Groupes de paysans locaux dirigés par des leaders charismatiques Aboveground (publique) - les actions des personnes impliquées étaient visibles et non anonymes Aucun une fois que la révolte avait commencé Les groupes de paysans étaient unifiés par situation économique et la colère contre le Conseil du roi. Les groupes ont été coordonnés depuis différentes régions, mais il n'y a aucune preuve de recrutement actif. À court terme, la révolte a été réprimée, la plupart des demandes ont été rejetées, les concessions initiales ont été révoquées et un grand nombre de personnes impliquées ont été exécutées par la suite. À long terme, on pense que les actions menées par les résistants ont effrayé les propriétaires fonciers et le gouvernement, contribuant à la fin du féodalisme, à plus de respect envers les paysans et la fin de la fameuse "Poll" taxe .

La révolte paysanne de 1381

La révolte paysanne de 1381 par R. B. Dobson

peasants-revolt.jpg

ETA (Les séparatistes Basques)

1959 - 2012 Pays basque - Espagne et France Les deux Moyen Un État basque totalement indépendant Action-répression-action: en attaquant la police et l'armée espagnoles, l'ETA oblige le gouvernement espagnol à réagir de manière excessive, entraînant un soutien encore plus important du public basque. Braquages de banque, prises d'otages et attaques d'arsenaux ou d'usines pour obtenir de l'argent, des armes et des explosifs. Enlèvements et assassinats de policiers, de militaires et de politiciens au cours des premières années; suivit d'attentats à la bombe sur des lieux publics et des attaques contre des journalistes, des entreprises et des hommes d’affaires. Underground (clandestin) et aboveground (publique) avec une séparation entre les deux. L'antenne clandestine consistait en une structure de cellule militaire hiérarchique de 3 à 5 membres qui opéraient dans le secret en étant séparés des autres cellules. Les cellules ont pris des directives lors d’une série de liaisons qui ont abouti à la création d’un comité exécutif en France. Principalement clandestin avec une représentation politique publique sous la forme du parti Batasuna, qui a ensuite été interdit en raison de ses liens avec l'ETA. La structure organisationnelle de l'ETA assurait la sécurité des membres qui étaient souvent torturés par les services de sécurité espagnols qui tentaient de rassembler des informations. Pendant des années, de nombreux membres ont bénéficié de la protection des services de sécurité espagnols en migrant de l'autre côté de la frontière française. Principalement des personnes ayant une expérience directe de la répression étatique, ainsi que leurs parents et amis. L'ETA aurait aussi supposément recruté des groupes d'étudiants, mais les détails sont vagues. L’assassinat de Luis Carrero Blanco, l’héritier de Franco, par l’ETA, a mis fin à la dictature et ouvert la voie à la démocratie. La menace militante de l'ETA a fortement influencé les négociations politiques post-franquistes dans les années 1970, aboutissant à l '"État des autonomies". Cependant, à partir des années 1980, l’ETA n’a obtenu que peu d’avantages politiques tangibles. Ils ont perdu presque tout le soutien de l'opinion publique à l'égard de leurs tactiques brutales et de leur objectif ultime de devenir un État à part entière. Néanmoins, la région basque a atteint un niveau d'autonomie unique en Espagne, notamment en ce qui concerne la possibilité de collecter et de distribuer ses propres impôts et de nommer sa propre police.

La persistance du terrorisme nationaliste: le cas de l'ETA

L'ascension et la chute de l'ETA

eta.jpg

Association Républicaine Socialiste Hindoue

1928 - 1932 Inde - nord Les deux Moyen Mettre fin à la domination coloniale britannique et créer une République fédérale des États-Unis d'Inde Faciliter une révolution armée impliquant une lutte des masses pour établir "la dictature du prolétariat" et le bannissement des "parasites du siège du pouvoir politique" Assassinats. Bombardements symboliques pour obtenir l'attention du public. Distribution de tracts et de livres au public. Vols à main armée de trains du gouvernement. Arrestations volontaires avec cas connus de pendaisons et de grèves de la faim. Basé sur les principes socialistes au sein d'une seule cellule L’association républicaine socialiste hindoue était aboveground (publique) et s’occupait des relations publiques tandis que l’aile militante de l’armée républicaine hindoue se concentrait sur la lutte armée. Réunions secrètes et utilisation de lieux sûrs Ils n'ont pas recruté directement en dehors de leurs membres d'origine.

L’organisation a pris fin avec la majorité des membres pendus ou emprisonnés. La dernière série de pendaisons, qui comprenait celle de Bhagat Singh, a provoqué l'émeute de milliers de jeunes dans les régions du nord de l'Inde pour protester contre le British Raj et contre l'indifférence du congrès. On pense également que les actions de la HSRA ont fait pression sur le gouvernement britannique pour négocier avec le Congrès national indien plus libéral (dirigé par Gandhi) et se retirer partiellement de l'Inde.

La genèse de l'association républicaine socialiste hindoue

Bhagat Singh: révolutionnaire avec une différence

La légende de Bhagat Singh (2004)

Bhagat Singh: Un révolutionnaire immortel de l'Inde by Bhawan Singh Rana

hsra.jpg

Underground Railroad (Chemin de fer clandestin)

1790s - 1870 États-Unis, Canada et Mexique Underground (clandestin) Moyen Libérer les esclaves afro-américains Faire en sorte que les esclaves en fuite se rendent dans des États et des pays anti-esclavagistes Les Quakers (entre autres) ont conçu le Underground Railway (chemin de fer clandestin) - un moyen de transport empruntant des voies de communication secrètes et des refuges sûrs vers l'Amérique du Nord britannique (Canada), le Mexique ou la Floride (alors une colonie espagnole). Composé principalement de Quakers, de noirs libres, d'abolitionnistes blancs et de membres d'autres organisations religieuses qui opéraient dans de petites cellules. En 1850, on estimait à 3 000 le nombre de personnes impliquées dans le Underground Railroad. Underground (clandestin) Les codes ont été utilisés sur la base d’un chemin de fer, avec des guides → des conducteurs, des refuges → des gares, des esclaves évadés → des passagers ou des cargaisons. Chaque cellule d’aide fonctionnait sur la base du «besoin de savoir», ne connaissant que sa partie du réseau et le moyen de transporter les esclaves vers la prochaine maison d’hébergement. Les itinéraires étaient fréquemment changés et souvent indirects. Principalement par le bouche à oreille et par le biais de ministres dans les églises parmi les noirs libres et les abolitionnistes blancs À son apogée, en 1850, environ 1 000 esclaves par an s'échappaient par le Underground Railroad. Bien qu'il s'agisse d'un nombre relativement faible comparé à l'ajout annuel de nouveaux esclaves, l'impact psychologique sur les détenteurs d'esclaves fut considérable. L’esclavage a été officiellement aboli dans tous les États américains après la guerre civile et le treizième amendement a été ajouté à la Constitution.

L'Underground Railroad at PBS.

L'Underground Railroad (full documentary)

L'Underground Railroad: compte rendu des faits, récits authentiques, lettres. Récit des épreuves, des évasions et de la lutte contre la mort par William Still

Non-dit: une histoire de l'Underground Railroad par Henry Cole

underground-railroad.jpg

La société de la rose blanche

1942 (juin) - 1943 (février) Allemagne - Munich Underground (clandestin) Limité Résister au régime nazi Informer et convaincre les chercheurs, les médecins, les étudiants et les propriétaires de pub Propagande. Ils ont imprimé et distribué en secret 6 pamphlets dans lesquels ils discutaient des méfaits du national socialisme et prenaient la défense des Juifs. Ils ont également mis en place des graffitis publics critiquant Hitler. Groupe d'amis de l'organisation de résistance étudiante de l'université de Munich Underground (clandestin) Cellule unique et secrète Les brochures exhortaient les destinataires à copier et à distribuer les brochures

Trois membres ont été exécutés à la guillotine en février 1943, deux autres en juillet 1943 et un autre en octobre 1943. Les membres restants ont été envoyés en prison pour une durée de six mois à dix ans.

Le dernier tract a été passé en contrebande aux alliés qui ont largué des millions de personnes au-dessus de l'Allemagne. Bien qu’ils n’aient pas modifié le cours de la guerre, les membres sont reconnus dans toute l’Allemagne comme des martyrs, portent le nom de rues et de places, apparaissent sur des timbres et constituent le symbole d’une défense non violente de la liberté.

La rose blanche : Les Allemands qui ont essayé de renverser Hitler

The White Rose (1982, German)

Sophie Scholl : Les derniers jours (2005)

La rose blanche par Inge Scholl (1970)

Une noble trahison par Richard Hanser (1979)

Une défaite honorable par Anton Gill (1994)

white-rose.jpg

Les Luddites

1811 - 1817 Angleterre - Centre Underground (clandestin) Moyen Garantir un emploi et un salaire minimum vital à la classe ouvrière et éliminer les conditions de travail inhumaines dans les usines Initialement, faire pression sur le gouvernement pour appliquer la loi. Ensuite, lorsque cela a échoué, rendre l'emploi de nouvelles technologies non rentables et ou nuisibles aux propriétaires d'usines.
  • Faire pression sur le parlement pour faire respecter les lois sur l'utilisation de travailleurs non-apprentis
  • Entrer par infraction dans des usines la nuit pour détruire les nouvelles machines que les employeurs utilisaient
  • Incendies criminels dans les usines
  • Assassinats de marchands
Cellules clandestines indépendantes fonctionnant sans chef. Sans hiérarchie. Partie de et donc soutenu par les communautés locales. Underground (clandestin) Cellules clandestines avec de nouveaux membres prêtant serment de discrétion lors de leur adhésion. Les membres capturés fesaient référence à leur chef mythique, le général ou le roi Ludd. Comme cette personne n'existait pas vraiment, il était difficile pour les autorités d'en apprendre beaucoup plus par les membres capturés. Le bouche à oreille parmi les travailleurs et amis

Ils ont détruit 200 machines de stockage en une période de 3 semaines, avec des attaques nocturnes. Ils ont réussi à rétablir les niveaux de salaire et à dissuader les propriétaires d’utiliser certaines machines, mais seulement pendant une courte période.

En 1812, le gouvernement prit des mesures en adoptant le Frame Breaking Act pour que le bris de machine soit un crime capital, et 12 000 soldats furent appelés dans les zones où les Luddites étaient actifs. La réponse dramatique du gouvernement suggère que les actions des Luddites ont été efficaces. Au cours de l'été 1812, 8 hommes du Lancashire ont été pendus et 13 autres transportés en Australie, tandis que 15 autres ont été exécutés à York.

Les Luddites

Les Luddites (1988)

La rebellion des Luddites par Brian J. Bailey

Terre de satisfaction perdue: la révolte des Luddites, 1812 par Robert Reid

luddites.jpg

Les suffragettes

1903 - 1928 Angleterre Les deux Elevé Changement de législature pour permettre aux femmes de voter Faire pression sur les politiciens pour qu'ils changent la loi En ordre chronologique approximatif :
  • Réunions publiques, pétitions et manifestations pacifiques
  • Interruption ciblée des réunions du gouvernement
  • Briser les vitres des bâtiments gouvernementaux et des résidences d'hommes politiques
  • Incendies criminels perpétrés contre un foyer politique vide; Sabotage de lignes téléphoniques
  • Sabotage de boîtes aux lettres; Envoi de lettres piégées
  • Grèves de la faim et gavage forcé
  • Publicité et manifestations en faveur des prisonniers et contre la torture des prisonniers
  • Forte attention du public suite à l'action d'une suffragette sautant devant le cheval du roi et tuée le jour du Derby
  • Désobéissance civile en refusant de participer à un recensement
Au travers de plus de 90 bureaux publics au Royaume-Uni Principalement aboveground (publique) avec des cellules clandestines La sécurité semblait assez détendue, les membres voulant souvent être arrêtés pour attirer l'attention sur la cause. Les bureaux étaient connus du public et perquisitionnés par la police. Distribution de tracts, organisation de réunions publiques, de démonstrations et arboration des couleurs du groupe : violet, blanc et vert Ils ont finalement atteint leur objectif d'égalité des voix pour les femmes en 1928

Les Suffragettes - Site d'apprentissage de l'histoire

Suffragette: Ma propre histoire par Emmeline Pankhurst

Sylvia Pankhurst: La Suffragette rebelle par Shirley Harrison

Les Suffragettes militantes par Antonia Raeburn

suffragettes.jpg

Le mouvement d'indépendance Tibetain - Armée de guérilla Chushi Gangdruk

1958 - 1974 Tibet Underground (clandestin) Limité Indépendance politique et sociale de la Chine. La fin des pratiques génocidaires telles que le transfert de population, l'ethnocide et les camps de travaux forcés. Résistance à l'écocide, comme les mines, l'emplacement des sites militaires, la chasse excessive et les décharges de déchets toxiques. Rendre l'occupation intenable par de violentes attaques contre le personnel, les avant-postes et les ressources de l'armée et de la police chinoises Sabotage, guérilla, embuscades de patrouilles, représailles contre des collaborateurs A reçu 17 millions de dollars d’aide de la CIA au cours des années 1960. Ils étaient organisés dans une hiérarchie militaire traditionnelle, avec environ 10 000 combattants à leur apogée. Underground (clandestin) Opération de sécurité militaire complète. Communications radio cryptées, communications étendues limitées. Aidé en opérant dans des zones montagneuses près des frontières internationales des États sympathisant. La CIA a formé un nombre limité de stagiaires dans le Colorado. Recrutement principalement de Tibétains insurgés et anti-chinois. Largement inefficace. Fournitures, formation et leadership inadéquats. Une mauvaise sélection de cible. Largement surclassé par les unités militaires chinoises. Aucune stratégie cohérente pour vaincre l'occupation coloniale.

Les héros oubliés du Tibet: l'histoire de la résistance armée du Tibet contre la Chine par Birgit Van de Wijer

tibetan-chushi-gangdruk.jpg

Mouvement indépendantiste tibétain - "Middle Way"

1987 - maintenant Tibet Aboveground (public) Limité La fin des pratiques génocidaires telles que le transfert de population, l'ethnocide et les camps de travaux forcés. Résistance à l'écocide, comme les mines, l'emplacement des sites militaires, la chasse excessive et les décharges de déchets toxiques. Exercer des pressions diplomatiques et internationales sur la Chine pour qu'elle se retire du Tibet Lobbying international, Nations Unies, appel à la morale Hiérarchie religieuse autour du Dalaï Lama. Approche modérée et conciliante qui ne requiert pas une indépendance totale. Aboveground (public) Opérant principalement à l'extérieur du Tibet occupé Travailler principalement avec des éléments modérés et religieux et des gouvernements du monde entier Quelques succès au niveau de la sensibilisation du public. Largement inefficace face aux conditions matérielles changeantes.

Les héros oubliés du Tibet: l'histoire de la résistance armée du Tibet contre la Chine par Birgit Van de Wijer

tibetan-middle-way.jpg

Mouvement Indépendant Tibétain - Soulèvements Sporadiques et Résistance de base

1950 - maintenant Tibet Underground (clandestin) Incertain Indépendance politique et sociale de la Chine. La fin des pratiques génocidaires telles que le transfert de population, l'ethnocide et les camps de travaux forcés. Résistance à l'écocide, comme les mines, l'emplacement des sites militaires, la chasse excessive et les décharges de déchets toxiques. Fomenter un soulèvement généralisé à travers une protestation symbolique bien médiatisée. Peu de certitude sur la coherence de la stratégie du mouvement. Sabotage, manifestations, émeutes, représailles contre des collaborateurs et des forces de sécurité, auto-immolation (au moins 38 moines et nonnes depuis 2009) Peu de visibilité. Peut-être ad hoc, éventuellement basé autour d'organisations principales et de groupes communautaires. Principalement clandestin, en raison de la criminalisation de la protestation Inconnu Peu de visibilité. Organisation basique et communautaire. Peu de visibilité. Quelques succès dans la sensibilisation. Signes d'une opposition populaire frémissante.

Les héros oubliés du Tibet: l'histoire de la résistance armée du Tibet contre la Chine par Birgit Van de Wijer

tibetan-uprisings.jpg

Révolution irlandaise / guerre d'indépendance

1916 - 1921 Irelande Les deux Moyen Fin de la domination anglaise pour former une république libre et indépendante Guérilla armée pour rendre le gouvernement en Irlande impossible, ainsi que le coût d'occupation du pays si élevé que les Britanniques seraient obligés de se retirer Michael Collins a formé l’Armée républicaine irlandaise (IRA) qui opérait en petites «colonnes volantes» de 15 à 30 hommes entraînés à la guérilla armée, en particulier le raid de parade, l’embuscade et les tactiques terroristes incluant l’assassinat. L'IRA a fait exploser des bases policières et militaires, détruit des postes de garde-côtes, incendié des palais de justice et des bureaux de collecteurs d'impôts, et tué de nombreux policiers et militaires. Michael Collins estimait que seulement 15 000 hommes servaient activement dans l'IRA au cours de la guerre, dont environ 3 000 en service actif à tout moment. L'aile militaire avait une structure hiérarchique traditionnelle. Le Sinn Fein était une aile politique publique occupant la plupart des sièges du Parlement de l'Irlande du Sud jusqu'à ce que le gouvernement britannique le déclare illégal en 1919 et arrête un grand nombre de ses dirigeants. L'aile militaire était souterraine et opérait dans de petites unités de type hit-and-run. Les dirigeants de l'IRA dans les zones locales ont organisé des activités de guérilla de leur propre initiative. L'IRA a mis en place un réseau d'espions parmi les membres sympathisants de la "Division G" de la "G Metropolitan Police" de Dublin, ainsi que dans d'autres branches de l'administration britannique. Collins a créé "The Squad", dont le seul devoir était de rechercher et de tuer les "G-men" et d'autres espions et agents britanniques. En raison du soutien généralisé de la population en général, la plupart des Irlandais ont refusé de transmettre des informations à la police ou aux forces britanniques et ont souvent fourni des "maisons d'hébergement" et des provisions aux unités de l'IRA "en fuite". La forte répression exercée par les forces britanniques en réponse aux activités de l'IRA a créé un large soutien pour l'IRA à travers l'Irlande et un flux constant de recrues de chaque localité. Succès partiel. La double stratégie de Michael Collins consistant en des raids meurtriers et des embuscades a perturbé la gouvernance normale. De nombreux historiens militaires estiment que l'IRA a mené une guerre de guérilla meurtrière qui a été largement couronnée de succès et qui a obligé le gouvernement britannique à se rendre à l'évidence que l'IRA ne pouvait être battu militairement. Une trêve a été appelée en juillet 1921 et le gouvernement britannique a proposé une séparation, un État libre d’Irlande au sud mais l’Irlande du Nord restant au Royaume-Uni. Cela a conduit à une guerre civile de onze mois.

Guerre d'indépendance irlandaise (Wikipedia)

Michael Collins (1996)

Le vent qui secoue l'orge (2006)

Guerre dans l'ombre by Robert B. Asprey

hogans-flying-column.gif

Armée zapatiste de libération nationale (EZLN)

1994 - present Mexique Les deux Moyen Protéger l'autonomie des peuples autochtones, leurs liens avec leurs terres héréditaires et combattre les forces de la mondialisation. En outre, ils travaillent à la construction de modèles de gouvernement participatifs, respectant les traditions autochtones et unissant les forces anticapitalistes derrière le «zapatisme». Ils ont d'abord utilisé un soulèvement armé fortement militarisé pour gagner un espace autonome. Ils travaillent maintenant principalement en surface pour créer des institutions parallèles au gouvernement mexicain et en remplacement de celui-ci. Ils travaillent en réseau avec d'autres groupes autochtones pour soutenir l'autonomie, tout en interagissant le moins possible avec le «mauvais gouvernement».

Leur tactique a évolué au cours des dernières décennies. L'EZLN a commencé par une attaque à grande échelle contre des villes clés du Chiapas au Mexique, qui a entraîné une guerre avec le gouvernement. La guerre s'est terminée par un cessez-le-feu au bout de 12 jours, ce qui a abouti à l'accord de paix de 1996 avec le gouvernement, destiné à protéger l'autonomie des autochtones. Bien qu'ils ne combattent pas activement, ils maintiennent toujours une armée souterraine formalisée avec des bases de soutien. L'armée déclare qu'elle n'attaquera ni ne défendra les terres avec des armes, mais qu'elle s'entraîne. Si les terres sont prises par le gouvernement, les gens déménagent.

Le gouvernement mexicain n'a pas respecté le traité de 1996, mais les zapatistes ont profité de cette période pour se comporter comme si le traité était valide, créant des alternatives en matière de santé, d'éducation et de gouvernement à celles proposées par l'État mexicain.

Ils établissent activement une présence internationale pour recueillir des dons et de l'aide, organisent également une tournée au Mexique et organisent de grandes conférences autochtones dans l'espoir de soutenir d'autres groupes autochtones dans leur mission d'autonomie. Ils refusent les offres "d'aide" et autres subventions du gouvernement mexicain.

Le territoire est divisé en 6 «caracoles», des gouvernements autonomes qui appartiennent à une bannière zapatiste plus large, avec des membres de la communauté locale en rotation constante entre des positions de pouvoir. Le bras «civil» du groupe est techniquement responsable des «zapatistes», l’EZLN (l’armée actuelle) prenant du recul, mais l’influence de l’EZLN dans la réalité fait l’objet d’un débat. Tous les deux. Les zapatistes sont dirigés par la branche officielle, l'EZLN contrôlant l'armée clandestine. Beaucoup de secrets autour des allées et venues de l'armée et de ses activités; les participants ne sont pas ouvertement armés. Tout le monde porte le masque «pasamontana». Les frontières avec les territoires sont protégées par des gardes non armés et les visiteurs ont besoin d'une autorisation pour entrer. Principalement des populations de paysans et des communautés indigènes. Ils ont du mal à trouver des recrues en raison des perturbations économiques et de la diminution des rendements agricoles résultant probablement du changement climatique. En outre, le gouvernement s'est engagé dans une longue guerre paramilitaire avec la complicité des États-Unis, utilisant la «guerre de la drogue» comme un stratagème pour militariser le sud du Mexique et saper l'autonomie. Très efficace. Ils sont capables de protéger les terres depuis 20 ans. Dans l'ensemble, les mouvements indigènes au Mexique et en Amérique centrale ont connu une résurgence, en grande partie liée à la présence continue des zapatistes.

Révolution zapatiste

Vers une histoire des événements au Chiapas

Zapatistas celebrate 10 years of autonomy with ‘escuelita’

The Humility of Love: A Lesson from Chiapas by Frank Coughlin of DGR NY

Enlace Zapatista (ES)

zapatistas-ezln.jpg

Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger (MEND)

2005 - 2013 Nigeria Underground (clandestin) Moyen Contrôle majoritaire ou total de la production / des revenus pétroliers dans le delta du Niger (pour le peuple Ogoni) et retrait de l'armée nigériane du delta du Niger Détruire totalement la capacité du gouvernement nigérian à exporter du pétrole dans le delta du Niger, obliger les multinationales pétrolières à cesser leurs activités et probablement déclencher une crise budgétaire et économique à l'échelle nationale.
  • sabotage des infrastructures pétrolières
  • attentat à la bombe près d'infrastructures et de bâtiments militaires, gouvernementaux ou pétroliers
  • vol
  • guérilla armée
  • enlèvement de travailleurs étrangers du secteur pétrolier pour obtenir une rançon (le MEND a très bien réussi à les renvoyer sains et saufs)

Le MEND utilise des vedettes rapides lors de manœuvres basées sur des essaims pour attaquer rapidement des cibles successives. Plusieurs unités très manœuvrables, bien formés et armés ont gardé les systèmes de défense du gouvernement et Shell hors bilan défendant leurs réseaux tentaculaires (1000 puits de pétrole, 6000 km de pipeline de plus de 70.000 miles carrés).

Utilisation très efficace des perturbations du système: les cibles ont été systématiquement et précisément sélectionnées pour arrêter complètement la production et retarder et / ou arrêter les réparations.

MEND, une organisation faîtière, a évolué pour devenir un conglomérat de groupes militants distincts avec des alliances et des loyautés en constante évolution. Le commandement et le contrôle sont considérés comme hiérarchiques. Les dirigeants sont souvent destitués ou remplacés par des rivaux, en raison de conflits internes liés au produit d'activités criminelles et politiques et de la tradition Ijaw de choisir des chefs de tribus par roulement. Cellules souterraines avec quelques porte-parole qui communiquent avec les médias internationaux Les leaders sont toujours en mouvement et extrêmement prudents. Ils ne prennent pas les appels téléphoniques personnellement, sachant que les soldats qui les recherchent ont des appareils électroniques capables de localiser les signaux des téléphones portables. Lors des raids, les combattants portent des masques pour protéger leur identité. Toutes les communications avec les médias utilisent des pseudonymes. Le MEND ne révèle pas l’identité de ses membres et mène tout recrutement dans la clandestinité. La structure organisationnelle fluide et contradictoire n'est pas forcément organisée mais est très efficace pour dissimuler le leadership et augmenter la sécurité opérationnelle des personnes clés. Elle tiend ses combattants des communautés de tout le delta: des milices ethniques à l'ouest et des sectes (gangs criminels) à l'est Son objectif n'a pas encore été atteint, mais sa stratégie et ses tactiques ont été efficaces et ont entraîné une réduction de plus de 28% de la production pétrolière du Nigeria entre 2006 et 2009. En août 2009, le gouvernement a proposé une amnistie de 60 jours: les militants qui ont rendu leurs armes ont été graciées pour leurs crimes, ont reçu une formation professionnelle et ont été payées 410 USD par mois jusqu'à ce qu'elles trouvent du travail. Mais le cessez-le-feu et l'amnistie ont pris fin en décembre lorsque le MEND a attaqué un pipeline Shell / Chevron dans le contexte des questions concernant la santé du président Yar 'Adua et son impatience face à la lenteur de la croissance de l'emploi.

Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger (Wikipedia)

Huile de sang

MEND: le groupe militant principal du delta du Niger

Delta du Niger: derrière le masque

MEND: Anatomie d’une milice des peuples

La politique, les gangs et le grand pétrole font face à une catastrophe dans le delta du Niger

Pétrole doux (2007)

Les garçons du Delta (2012)

movement-emancipation-niger-delta.jpg

Congrès national africain (ANC)

1912 - maintenant Afrique du Sud Les deux Moyen Égalité des droits pour tous les Sud-Africains, indépendamment de leur appartenance ethnique Faire pression sur le gouvernement d'apartheid sud-africain pour qu'il mette en œuvre une réforme constitutionnelle et le retour des libertés niées sous l'apartheid

Phase un: De 1912 à 1960, l'ANC a utilisé des tactiques purement non violentes, notamment des grèves, des boycotts, des manifestations, des manifestations, de l'éducation et de la sensibilisation, ainsi que de l'éducation alternative / politique.

Phase deux: Après le massacre de Sharpville en 1960, et parce que les tactiques non violentes s’avéraient inefficaces, l’ANC forma en 1961 sa branche militaire, Umkhonto we Sizwe. (Voir le profil de MK pour plus de détails.) Les groupes de l'ANC en dehors de l'Afrique du Sud se sont concentrés sur un boycott international de tous les produits sud-africains et sur l'exclusion de l'Afrique du Sud des Jeux olympiques des années 1970.

En Afrique du Sud, l'ANC, bien que clandestin, a poursuivi ses tactiques non violentes, notamment les grèves, les manifestations et la distribution de tracts, et a collaboré avec des groupes d'étudiants et des groupes communautaires pour défier le gouvernement de l'apartheid. Au cours des années 1980, le soutien de masse s'est galvanisé autour des "comités Mandela de libération" et l'ANC a fondé la guerre populaire sur quatre piliers: l'activité clandestine de l'ANC, l'action de masse unifiée, les attaques du MK et une campagne internationale visant à isoler le régime de l'apartheid.

De 1912 à 1960, puis à nouveau après 1990, l'ANC a élu son président et son exécutif national pour prendre des décisions pour l'organisation, avec des antennes régionales pour prendre des décisions au niveau local. L'ANC a été interdit en 1960, l'organisation s'est donc déplacée hors du pays ou clandestinement. Dans les années 1980, des organisations d'étudiants, de civils, de travailleurs et de femmes se sont formées pour réclamer le pouvoir politique.

Phase un: Jusqu'à son interdiction en 1960, l'ANC était une organisation publique.

Phase deux: Ensuite, l'ANC a continué à travailler dans la clandestinité pour une mobilisation de masse de la résistance et à diriger l’aile militaire du MK.


Phase un: détendu, car l'ANC souhaitait attirer le plus d'attention possible sur les problèmes.

Phase deux: Voir le profil MK

La forte répression exercée par le gouvernement de l'apartheid a radicalisé beaucoup de personnes pour rejoindre les mouvements publiques et clandestins

Fin de l'apartheid. La combinaison des efforts de l'ANC pour promouvoir la lutte politique de masse et de la lutte armée Umkhonto we Sizwe a réussi à faire pression sur le gouvernement de l'apartheid pour qu'il annule le blocaque de l'ANC en 1990. Les premières élections multiraciales en Afrique du Sud basées sur "une personne, une voix", tenues en avril 1994, ont values À Nelson Mandela de l'ANC et d'Umkhonto, Sizwe de devenir le premier dirigeant noire en Afrique du Sud.

Malheureusement, les gouvernements suivants ont adopté le néocolonialisme, qui a été un désastre pour les Sud-Africains. Bien que les structures formelles de l'apartheid soient terminées, l'impact économique persiste et le pays reste l'un des plus inégalitaires au monde.

Histoire du Congrès national africain (Wikipedia)

Une brève histoire du Congrès national africain

Profil de résistance de Nelson Mandela (PDF)

Long Walk To Freedom: L'autobiographie de Nelson Mandela par Nelson Mandela

african-national-congress.jpg

Umkhonto we Sizwe (MK) / La lance de la nation

1961- 1990 Afrique du Sud Underground (clandestin) Moyen Égalité des droits pour tous les Sud-Africains, indépendamment de leur appartenance ethnique Guérilla pour amener le gouvernement sud-africain de l'apartheid à la table des négociations. La lutte armée n'était pas une fin en soi, mais un complément à la lutte politique de masse. La stratégie de MK a évolué en plusieurs phases:
  • Phase un: début des années 1960: sabotage
  • Phase deux: milieu des années 1960 jusqu'aux années 1970: mobilisation politique et développement de structures souterraines
  • Phase trois: Milieu des années 1970 à 1983: attaques armées par la guérilla
  • Phase quatre: 1983 à 1990: 'emporter la guerre dans les zones blanches' / guerre populaire

Phase un: les cibles comprenaient les installations gouvernementales, les postes de police, les pylônes électriques, les forfaits de laissez-passer et d'autres symboles de la règle de l'apartheid. Dans les zones rurales, des champs de canne à sucre et des champs de vergers ont été incendiés.

Phase deux: peu d’activités de MK en Afrique du Sud, recrutement dans des camps étrangers.

Phase trois: l'abandon des actions militaires symboliques, avec une augmentation notable des attaques armées en Afrique du Sud. MK a saboté des lignes de chemin de fer, a bombardé les bureaux de l'administration Bantu et a attaqué des postes de police, des raffineries de pétrole, des dépôts de carburant, la centrale nucléaire de Koeberg et des cibles militaires telles que Voortrekkerhoogte. En représailles aux réponses perverses du gouvernement de l'apartheid, le commandement des opérations spéciales de MK a ordonné des attaques contre le personnel militaire.

Phase quatre: MK a attaqué des installations économiques, stratégiques et militaires dans des banlieues blanches. Ils ont bombardé des cibles telles que la Cour du magistrat de Johannesburg, des banques, des bars de plage, des centres commerciaux, des stades et des restaurants Wimpy, faisant des victimes parmi les civils. En 1989, le personnel des opérations spéciales du MK a lancé une attaque au mortier soutenue contre la station de radar à trois satellites secrète de l'armée de l'air sud-africaine.


Phase un: MK était à tout moment subordonné à la direction du Congrès national africain (voir le profil de l'ANC pour plus de détails), dont la politique et la stratégie politiques orientaient la stratégie militaire de MK. La structure de MK correspond à celle de l'ANC, avec un haut commandement national au sommet, des commandements régionaux dans chacune des provinces, ainsi que des commandements locaux et des cellules opérant au-dessous. Le haut commandement a défini des tactiques et des objectifs généraux, puis géré l’instruction et les finances. Les commandes régionales ont sélectionné les cibles locales à attaquer. Un grand nombre des unités de MK établies ont bénéficié d'un certain degré d'initiative dans l'exécution de leurs opérations, tant qu'elles respectaient les directives politiques.

Phases deux et trois: MK a créé le Conseil révolutionnaire (CR) en 1969 pour former les cadres politiques et militaires dans le cadre du plan à long terme visant à construire une base clandestine robuste en Afrique du Sud. Jusqu'au milieu des années 1970, MK était une «armée en exil» dotée de lignes de communication, de commandement et de contrôle longs et incertains. la plupart des actions ont été lancées par des unités du Botswana, du Lesotho, du Swaziland et du Zimbabwe. En 1979, MK a créé une division des opérations spéciales chargée de mener des attaques stratégiques militantes en Afrique du Sud.

Phase quatre: En 1983, le Conseil révolutionnaire fut remplacé par le Conseil politique militaire (PMC), qui contrôlait et intégrait les activités de:

  • Comité politique interne (responsable de la coordination des activités politiques de l'ANC en Afrique du Sud)
  • Quartier général militaire (responsable de la coordination des opérations, des ordonnances, du renseignement et des communications)
  • NAT (responsable de la coordination du renseignement civil, du contre-espionnage et de la sécurité)
  • PMC régionaux
    • PMC régionaux internes
      • PMC de zone
        • PMC locaux
  • MKIZA (division du renseignement créée à la fin des années 1980 pour analyser la force de défense sud-africaine ennemie)
Clandestin. Classé comme organisation terroriste par le gouvernement sud-africain et les États-Unis. La structure de commandement originale de MK est issue des campagnes de résistance très médiatisées des années 1950. Manquant d'expérience en matière de sécurité souterraine, l'ensemble de la structure de commandement a été arrêté en 1962. Les voies de communication n'étaient pas sécurisées, des violations ayant entraîné des décès. L'organisation fonctionnait sur la base du "besoin de savoir" entre les cellules, les niveaux de la chaîne de commandement et les différentes unités organisationnelles.

Phases un et deux: Recrutement minime en raison du manque d'alliés et de camps dans les pays voisins.

Phase trois: En 1976, des lycéens ont organisé une série de manifestations contre les politiques d'apartheid. Les manifestations, les représailles et les massacres qui ont suivi par les forces de sécurité sud-africaines ont suscité un vif intérêt pour la résistance, en particulier parmi les jeunes. Dans les années qui ont suivi, plusieurs milliers de jeunes ont fui le pays et ont rejoint MK.

Phase quatre: De même, une série de protestations et de soulèvements à partir de septembre 1984 a alimenté une nouvelle vague de recrues, plus conscientes de leur politique que par le passé, grâce à leur expérience des organisations démocratiques de masse du début des années 80.

Tentant de grossir les rangs d’une armée de volontaires, les PMC de la région ne rejettent les volontaires que pour des raisons de santé ou d’âge; les volontaires devaient simplement être contre l'apartheid et avoir le courage de prendre les armes. Environ 10 à 12 000 membres de MK ont reçu une formation officielle en dehors de l’Afrique du Sud au cours des premières phases. Au moment des négociations en 1993, MK comptait environ 20-25 000 membres.

Fin de l'apartheid. La combinaison des efforts de l'ANC pour promouvoir la lutte politique de masse et de la lutte armée Umkhonto we Sizwe a réussi à faire pression sur le gouvernement de l'apartheid pour qu'il annule le blocaque de l'ANC en 1990. Les premières élections multiraciales en Afrique du Sud basées sur "une personne, une voix", tenues en avril 1994, ont values À Nelson Mandela de l'ANC et d'Umkhonto, Sizwe de devenir le premier dirigeant noire en Afrique du Sud.

Malheureusement, les gouvernements suivants ont adopté le néocolonialisme, qui a été un désastre pour les Sud-Africains. Bien que les structures formelles de l'apartheid soient terminées, l'impact économique persiste et le pays reste l'un des plus inégalitaires au monde.

Umkhonto we Sizwe (Wikipedia)

Umkhonto weSizwe (South African History Online)

The other armies: A brief historical overview of MK, 1961-1994 (The South African Military History Society)

Operations Report

Structure, Training and Force Levels (1984 TO 1994)

Profil de résistance de Nelson Mandela (PDF)

umkhonto-we-sizwe.jpg

Freedom Riders

1961 (May - September) US - southern states Aboveground (public) Elevé End racial segregation in US interstate buses and in the waiting rooms and restaurants of terminals serving them Prompt law changes by focusing publicity on the segregation laws of the Southern states Using mixed racial groups, ride interstate buses into the Southern states to violate laws and customs enforcing segregation in bus seating and in terminals. Use the expected mob violence to generate widespread publicity. The first Freedom Ride was led by CORE (Congress of Racial Equality) Director and 13 riders (7 white/6 black). CORE was a non-violent organisation that was originally formed by a group of students. Aboveground, as they wanted to attract as much publicity as possible to their cause Unarmed and committed to non-violent response to the expected mob violence, they did receive training on how to absorb beatings as safely as possible. Otherwise, as a well publicized, aboveground campaign, they had minimal concern with security. From small beginnings, the ferocity of the attacks on the Freedom Riders recruited hundreds, mainly students, to their cause. About 450 riders actually took part in the Freedom Rides, about 75% male and under 30, with equal numbers of black and white. The mob violence inflicted upon the Freedom Riders with collusion by local police, including beatings and petrol bombing of a bus, shocked the public and attracted international attention to the cause. Eventually President Kennedy was forced to intervene and make a stand that the federal government would no longer allow southern localities to violate federal laws. New policies went into effect November 1, 1961, allowing passengers to sit wherever they pleased on interstate buses and trains; outlawing racially segregated drinking fountains, toilets and waiting rooms; and requiring lunch counters to serve all customers regardless of race.

Freedom Riders (Wikipedia)

Freedom Rides (History.com)

Freedom Riders: 1961 and the Struggle for Racial Justice by Raymond Arsenault

Breach of Peace: Portraits of the 1961 Mississippi Freedom Riders by Eric Etheridge

Freedom Rides by James Peck

"He Was My Brother" by Simon and Garfunkel

freedom-riders.jpg

Mohawk Warriors

1971 - 1996 Canada & US - Quebec & New York Les deux Moyen Protect Mohawk cultural values, establish self governance, and assert authority over traditional Mohawk lands Secure land, become economically self sufficient, and raise awareness by supporting other Mohawk communities in conflict with the state ​Blockades and occupations; raising funds by protecting unregulated casinos, bars, and gasoline stations and trade in tobacco, alcohol, guns and drugs; deterring police and army incursions into their land by staying heavily armed. Mixture of traditional tribal council, military cell structure organised by Vietnam War veterans in conflict situations, and hierarchical structure for organisation of revenue generating enterprises. ​Initially aboveground but became increasingly involved in criminal activity ​Operated from Mohawk reserves that were police 'no-go zones', and operated secret supply lines across the border of the USA and Canada ​From more militant and entrepreneurial members of the Mohawk people, particularly youth ​The Mohawk Warriors secured land for economic self sufficiency and established themselves as an imposing force, with state authorities afraid to enter their territory. However, to accomplish this, the traditional Mohawk value of respect for the earth and principles of the Longhouse tradition were sacrificed as the Mohawk Warriors became increasingly involved in criminal activity that polluted the land and disregarded the well-being of the community.

Roots of the Mohawk Crisis

Mohawk Warrior Manifesto

History of Mohawk Warriors

People of the Pines: The Warriors and the Legacy of Oka by Geoffrey York (1999)

mohawk-warriors.jpg

​Nat Turner's Fighters

1831 (August) US - ​Southampton County, Virginia Underground (clandestin) Moyen Liberate slaves Start an uprising of slaves against masters ​​Nat Turner (a slave) believed he had instruction from God to slay his master and liberate slaves. He killed his master and family and then went from plantation to plantation killing slave owners and their families, collecting weapons and liberating slaves to join the group and continue the mission. Informal hierarchical structure led by Nat Turner and 4 original trusted slaves that, at its peak, instructed 60 other slaves and free blacks ​Underground until the rebellion became known and Nat Turner and his group clashed with a white militia group ​Nat Turner confided in 4 fellow slaves who secretly spread plans of the rebellion to wider circles with meetings being coordinated through the singing of code songs whilst they worked. ​​Mostly​ through liberated slaves joining the rebellion

​​Nat Turner and his group led the only effective slave rebellion in U.S history, liberating 70 slaves and killing 55 whites. Nat Turner was captured, hung and then skinned and the majority of the rebels involved in the insurrection (and many that weren't) were later tried and executed. In reprisal attacks, white mobs killed about 200 black slaves and free men and new laws were passed that further repressed slaves and free blacks.

The rebellion scared the people of the Southern states, added fuel to the abolitionist movement in the Northern states and was used as an iconic example by people and groups standing up to white oppression in later years.

Nat Turner Biography (biography.com)

Nat Turner (history.com)

Nat Turner's Rebellion (pbs.org)

Prophet - The Story of Nat Turner by Kenya Cagle

The Confessions of Nat Turner by William Styron

nat-turner.jpg

​Warsaw Ghetto Uprising

1943 Poland - Warsaw Underground (clandestin) Moyen Stop the deportation of Jews to extermination camps Armed revolt against SS guards who entered the ghetto to collect Jews for deportation ​​A resistance group in the ghetto, the 'Jewish Fighters Organisation' (ZOB), accumulated a small cache of weapons through smuggling and making them. They used guerrilla warfare tactics of attacking the SS guards and then escaping using tunnels, sewers and rooftops. Military cell structure led by Mordechai Anielewicz, with links to underground Polish resistance groups outside the ghetto ​Underground

​Of the upmost importance. The ZOB established a prison inside the ghetto to hold and execute traitors and collaborators like the Jewish Police.

Smuggling of food and weapons into the ghetto through the walls and secret tunnels was necessary to supply the resistance, with the risk to those caught smuggling being shot on sight.

From anyone willing to join the resistance inside the ghetto. It is estimated that 750 pople joined the resistance, most of whom were young men.

​​The uprising was the largest single revolt by Jews during World War II. The Nazi forces planned to clear the ghetto of 50,000 in 3 days but the uprising killed seveal hundred SS guards and delayed the clearance by one month. It is estimated that 7,000 Jews were killed in the uprising by SS guards who resorted to systematically demolishing and burning buildings in the ghetto.

The uprising gave inspiration to future resistance movements and demonstrated the honor of the Jewish people who, certain of their death, chose to die fighting, inflicting damage on their oppressors instead of being led compliantly to extermination camps. Although there were few survivors, those who resisted had a better chance of survival than those passively led to concentration camps.

Warsaw Ghetto Uprising (Encyclopaedia Brittanica)

Warsaw Ghetto Uprising (history.com)

Border Street (1948)

The Bravest Battle: The Twenty-eight Days Of The Warsaw Ghetto Uprising by Dan Kurzman

warsaw-ghetto-uprising.jpg

​Stop Huntingdon Animal Cruelty (SHAC)

1999 - 2014 England & US Les deux Limité Close Huntingdon Life Science (HLS) Make HLS unprofitable ​​Direct targeting of HLS and its employees through lawful protest, sabotage, harassment, intimidation and violent attacks. Also secondary and tertiary targeting of HLS's shareholders and business partners, and their business partners. The underground was leaderless, non-hierarchical, and operated as small autonomous cells carrying out direct actions according to SHAC guidelines. The aboveground advocated for underground direct action, suggested targets, and raised funds and public awareness. ​Both, with firewall between ​Underground actions were executed anonymously, and the organizational structure made SHAC difficult to infiltrate. If members were arrested, they had little information to give authorities. The aboveground encouraged the public to join aboveground campaigns, or to carry out underground actions against targets suggested by SHAC. Funding and general support increased in the UK after the broadcast of a documentary showing the treatment of animals inside HLS. In the US, SHAC received support and recruits from sympathetic musical subcultures.

Suppliers and customers distanced themselves from HLS, its share price plummeted, and the company was dropped from both the London and New York Stock Exchanges. But HLS remains open because the UK Government bailed it out with banking and insurance services, and because HLS moved its financial center to the US to take advantage of anonymity laws.

The SHAC campaign was ended only after multiple laws were passed in the UK and US that targeted the methods used by SHAC. Relatively few arrests have been made and most cases remain unsolved.

SHAC Attack

The SHAC Method: A critical assessment

SHAC Ends: We Made History...The Future is Ours

Terrorist: SHAC 7 (2010)

SHAC.png

Earth Liberation Front (ELF)

1992 - present England (originally), now in over 17 countries Underground (clandestin) Limité Stop the exploitation and destruction of the environment Stop environmentally destructive businesses through attrition: inflict more economic damage than they can absorb Economic sabotage via attacks on property using arson, sabotage, and bombings Leaderless, non-hierarchical, small autonomous cells. ​Actions are carried out by underground cells. The North American Earth Liberation Front Press Office (NAELFPO), an aboveground support group, focused on outreach, prisoner support, and raising funds and awareness. ​When security culture is followed, its decentralized autonomous cells make the ELF difficult to infiltrate, and if a member is arrested they can give little information to authorities. The NAELFPO allowed underground cells to securely publicize actions. Mostly indirect. Public outreach and press releases about underground actions inspire individuals and affinity groups to carry out actions of their own. A direct action can be considered an ELF action if it causes economic damage to those exploiting the environment, educates the public, and takes all reasonable precautions to avoid harming human or non-human life.

The ELF's strategy of attrition has not inflicted enough losses to offset the profits of extractive and destructive industries. Though activists have caused more than $100 million in damages in various attacks, and slowed or halted many projects, the impact has been negligible on industrial expansion as a whole.

Despite being named by the FBI as the leading domestic terrorism threat, relatively few arrests have been made and most cases remain unsolved.

Fanning the Flames

FAQ about ELF from NAELFPO

Ecoterrorism; Extremism in the Animal Rights and Environmentalist Movements

Burning Rage of a Dying Planet: Speaking for The Earth Liberation Front by Craig Rosebraugh

ELF.gif

The Animal Liberation Front (ALF)

1976 - present England (originally), now in over 40 countries Underground (clandestin) Limité End all animal suffering Force animal abuse organizations out of business through attrition: inflict more economic damage than they can absorb ​​Direct release of animals, plus attacks on property using arson, sabotage, and bombings Leaderless, non-hierarchical, small autonomous cells. ​Actions are carried out by underground cells. The aboveground Animal Liberation Front Support Group focuses on outreach, fund raising, prisoner support, and raising awareness. ​​When security culture is followed, its decentralized autonomous cells make the ALF difficult to infiltrate, and if a member is arrested they can give little information to authorities. The ALF Support Group allows underground cells to securely publicize actions. Mostly indirect. Public outreach and press releases about underground actions inspire individuals and affinity groups to carry out actions of their own. A person or group can be considered a member of ALF if they are vegetarian or vegan and carry out an act that furthers the cause of animal liberation, where all reasonable precautions are taken not to harm human or non-human life.

The ALF's strategy of attrition has not inflicted enough losses to offset the profits of the animal industry. Though activists have released tens of thousands of animals, caused tens of millions of dollars of damage, and forced the closure of many targeted organisations, the impact has been negligible on the industry as a whole.

Despite being named by the FBI's Counterterrorism Division in 2004 as one of "the most active criminal extremist elements in the United States", relatively few of those responsible have been captured and most cases remain unsolved.​​

FAQ by ALF Support Group

Ecoterrorism: Extremism in the Animal Rights and Environmentalist Movements

Animal Liberation Front: Complete Diary of Actions by Peter Daniel Young

ALF.jpg

Chilean Resistance

1973 - 1990 Chile Les deux Elevé Replace the dictatorship led by General Augusto Pinochet with a democratically elected government Pressure the dictatorship to hold democratic elections The resistance split into a minority who used sabotage, bombings and assassinations and a much larger group who used non-violent tactics of strikes, monthly protests and creative expressions of non-violent civil-disobedience. The Chilean Resistance was an umbrella term encompassing many groups, each with its own structure, opposing the dictatorship of General Pinochet. Despite ideological differences, the diverse groups, including churches, universities, labor unions, and communist organizations, worked together. ​Both ​Underground groups needed to operate in complete secrecy, as discovered members would be arrested and often 'disappear'. Aboveground actions also needed to be organised secretly as security forces and the army wene used to violently quell opposition. Despite repression, journalists spread information of forthcoming actions though newspapers, magazines and radio. The Catholic Church was in opposition to the dictatorship and churches encouraged their congregations to resist. General Pinochet held a plebiscite (referendum) in 1988 concerning his continued leadership of the country, to which 55% of the population said 'no'. He retained control of the military which later refused to support him and in 1990 he officially left office to be replaced by a democratically elected president.

Chileans overthrow Pinochet regime

Chile, Struggle against a military dictator

Salvador Allende (2004)

A Nation of Enemies: Chile Under Pinochet by Pamela Constable

support_chilean_resistance.jpg

Libyan Resistance

1911 - 1951 Libya Underground (clandestin) Limité Complete Italian withdrawal from Libya A war of attrition against the occupying forces to make the occupation economically unfeasible and politically unpopular Guerrilla warfare tactics of bombings, ambushes, sabotage and assassination; and conventional warfare when joined by international armies The resistance was comprised of many tribal groups, each with its own organizational structure. The most prominent group was the Islamo-political group, the Senussi, organized in a hierarchical way based on Islamic traditions. ​Underground ​For many years the resistance forces controlled the interior of Libya, a safe haven from which they could operate and plan attacks. Individuals and groups were encouraged to join the resistance for nationalistic and religious reasons. The resistance was a formidable obstacle to Itay's control of Libya. However, the resistance forces were weak, and until its defeat in WWII, Italy held almost total control of Libya. Allied forces held Libya for 6 years after the war, until it gained full independence in 1951.

Libya: the Bitter Fruits of Italian Colonialism

Libya: The Italian Occupation and the Libyan Resistance

Libyan History: Italian Colonization

Lion of the Desert (1981)

Libya: A Country Study by Helen Chapin Metz

libyan-resistance.jpg

French Resistance

1940 - 1944 France Underground (clandestin) Moyen Expel the occupying Nazi forces and puppet Vichy government Make the occupation of France as difficult as possible and to assist the invasion by Allied forces Guerrilla warfare tactics of bombings, assassination, and sabotage, with assitance via funds and arms air dropped by Allied forces. French resisters gathered intelligence about German targets to pass to Allied forces, and provided escape routes for Allied soldiers trapped behind enemy lines. The French Resistance was an umbrella term covering many groups in France, encouraged to unite by Jean Moulin, and led by Charles De Gaul broadcasting messages from England. The groups followed a hierarchical military structure. ​Underground ​Secrecy was paramount as people discovered to be in resistance groups were sent to concentration camps. Resistance members hid amongst civilians and held meetings in secret. Underground resistance newspapers boosted morale and encouraged people to join resistance groups. Resistance groups contributed to the success of the Allied D-Day landings in June 1944 by providing intelligence to the Allies and carrying out widespread sabotage against Nazi transportation and communication infrastructure. The French Resistance fighters joined the Allied forces in openly fighting the Nazis, recapturing Paris and then all of France in August 1944. General Eisenhower estimated the value of the Resistance as equivalent to 100-150,000 soldiers.

The French Resistance (Scrapbookpages)

The French Resistance (World War 2 Database)

The French Resistance (History Learning Site)

The Army of Shadows (1969)

The Sorrow and the Pity (1969)

The Resistance: The French Fight Against the Nazis by Matthew Cobb

french-resistance.jpg

Armenian Resistance

1915 - 1917 Armenia Underground (clandestin) Limité Avoid deportation, likely leading to death, of the Armenian people to Syria and Mosul by the Turkish army Resist the deportation By 1915 the Turkish army had conscripted all Armenian males aged 18-52 into WWI and confiscated the majority of Armenian weapons. In 7 major instances, towns and villages resisted deportation by taking refuge in easily defensible local areas and using what weapons they had to militarily oppose the Turkish army. Previous Armenian leaders had already been deported or executed, resulting in no central organization of the resistance. Villages improvised responses as news of deportations and refugees reached them, likely based on existing power structures of the people. ​Underground ​Unnecessary Although the decision making process is unknown, once a village decided to resist the deportations, people supported the resistance however they could. Women often played important roles, as many men had already been conscripted into WWI. The Turkish army killed an estimated 1 to 1.5 million Armenians during the deportations. Most villages which resisted the deportations fought valiantly despite being vastly outnumbered and outgunned, but were defeated, with survivors massacred. Allied forces intervened in time to make the resistance in Van and Musa Dagh successful at saving 40,000 lives.

Large-scale deportations of Armenians begin in Turkey

Armenian Resistance to Genocide: An Attempt to Assess Circumstances and Outcomes

Armenian Genocide (2006)

Armenian Golgotha: A Memoir of the Armenian Genocide by Grigoris & Peter Balakian

Armenian-resistance.jpg

Philippine Resistance

1942 - 1945 Philippines Underground (clandestin) Moyen End the military occupation of the Philippines by Japanese forces Weaken Japanese control, gather intelligence to assist the invasion of Allied forces, and join Allied forces in fighting the Japanese after the invasion Guerrilla warfare of sabotage, bombings and ambushes; and smuggling of gathered intelligence to an American base in Australia. The resistance avoided direct confrontation with Japanese forces for fear of reprisals on civilians. Many guerrilla groups shared the goal of expelling the occupying Japanese forces. They initially acted independently employing various organizational structures, but later became more organized and coordinated by General MacArthur of the US Army in a military style hierarchy. ​Underground ​Secrecy was important, but the guerrilla groups mostly operated safely from the interior of the country where the Japanese were rarely active. Despite these precautions, the Japanese did discover some guerrilla bases and execute members.

Existing Filipino political groups and unsurrendered US and Filipino army battalions converted into guerrilla cells.

Recruitment also took place through campaigns that focussed on villages where people had suffered under the Japanese and were more likely to join resistance groups. Coercion in the form of threats to potential members and their families was also used to recruit new members.

By the time of the US invasion in 1945, Japanese forces controlled only twelve of the forty-eight provinces. The guerrilla forces played a vital role in the successful invasion of the Philippines by US forces and the surrender of the Japanese.

Guerrillas in the Philippines

Bataan Diary

The Philippine Resistance Movement

Philippine_resistance_movement.jpg

Algerian Resistance

1854 - 1962 Algeria Underground (clandestin) Elevé Expel the French colonial forces and to form an independent Algerian state within the framework of the principles of Islam Make the continued occupation of Algeria economically unfeasible and politically unpopular in France Hit and run guerrilla warfare tactics of, bombings, sabotage, and assassinations Hierarchical structure that controlled the activities of groups in sectors based on Ottoman-era administrative boundaries ​Underground ​A national state of emergency was announced with capital punishment imposed on those found guilty of a crime with a political motive. The National Liberation Front (FLN) established itself as the main nationalist organization opposing French rule, based their headquarters in the safety of Egypt, and broadcast instructions to cells in Algeria. After launching attacks, members would retreat into hiding or melt into the civilian population. The FLN recruited new members though either coercing or co-opting smaller organizations to join. Algeria gained full independence in 1962 with the signing of the Evian Accords, with a cost of between 300,000 (French estimate) and 1.5 million (FLN estimate) Algerian casualites and over 2 million forcibly relocated.

Algerian Resistance Against the French

The War of Algeria’s Independence – 1954-62

Algerian National Liberation (1954-1962)

The Battle of Algiers (1966)

La Guerre d’Algérie (The Algerian War) (1972)

A Savage War Of Peace: Algeria 1954-1962 by Alistair Horne

algerian-resistance.jpg

Russian October (Bolshevik) Revolution

1917 Russia - Petrograd, Moscow and the land between Aboveground (public) Moyen End Russia's involvement in WWI, distribute land to peasants, and strengthen the Russian nation Seize power from the unpopular provisional government, which took temporary control when the earlier February Revolution overthrew the rule of the Tsars Widespread workers strikes and rural peasant uprisings weakened the foundations of the capitalist system. In a military operation led by Lenin and supported by the Red Guard army organized by Trotsky, the revolutionaries took control of Petrograd including the provisional government's headquarters in the Winter Palace. After two weeks of conflict, they later took control of Moscow. Several groups collaborated to enable the revolution, but the Bolshevik party ended up in control. The Bolsheviks followed the socialist theory of Lenin, that initially strong leadership with a centralized state must be formed. In theory, the masses would increasingly taking control, and the state would eventually "wither away". Once in power, the Bolshevik party outlawed other parties and became strictly hierarchical. ​Aboveground ​Minimally necessary The revolution was supported by the Bolshevik Party, the Left Social Revolutionary Party, and the anarchists whose supporters covered large parts of the population. The Left Social Revolutionary Party had strong support from the peasant class.

After the revolution Russia became the worlds first declared socialist state, and withrew its forces from WWI.

Lenin's idea of socialism was never achieve as the Bolsheviks centralized their party, becoming isolated from the working class. The state didn't "wither away," instead becoming a monolithic, one-party, centralized dictatorship. Stalin eventually took over, and became one of the most murderous dictators in history.

Bitesize, The October Revolution

The Leninist Theory of Organisation

Anarchist Organisation not Leninist Vanguardism

Red October, The Bolshevik Revolution of 1917 by Robert Daniels

russian-revolution.jpg

Chechen Resistance

1994 - present Chechnya & Russia Les deux Moyen Independence from Russia, and an Islamic revival Defend Chechnya from Russian occupation, and bring the conflict to the Russian people on Russian soil

Guerrilla warfare tactics from trained and well supplied cells capable of operating independently or together. Coordination allowed larger scale operations against Russian troops in Chechnya, such as the taking of the Capital, Grozny, in 1996.

Bombings, assassinations, and kidnappings in Russia, particularly Moscow.

Hierarchical military style organization, although at times guerrilla cells operated autonomously ​Both ​In Russian controlled Chechnya secrecy is essential as there are frequent reports of those displaying opposition being tortured, kidnapped, and killed Recruitment mostly occurred from within Chechnya in response to nationalisic, Islamic and anti-Russian sentiments. Some foreign fighters are recruited through the guise of fighting for Islam, but Moscow often overestimates these numbers to claim defense against international Islamic terrorism. Despite repelling the might of the Russian army and causing many casualties on Russian soil, Chechnya is currently under Russian rule in the form of a puppet government. Extreme interpretations of Islam have been flourishing in Chechnya as aspects of Sharia Law are enforced in many places.

Chechen Nationalism and the Tragedy of the Struggle for Independence

Islam in Chechnya

Chechnya

Russia’s bitter relationship with Chechnya

The Chechen Resistance and Radiological Terrorism

A Dirty War: A Russian Reporter in Chechnya by Anna Politkovskaya

chechnya-resistance.jpg

Red Army Faction (Baader Meinhof Group) (RAF)

1970 - 1998 West Germany Underground (clandestin) Limité Destroy the West German capitalist system which had prominent positions held by ex-Nazis, and expel the imperialist USA The RAF lacked a coherent strategy. Their actions centered on symbolic attacks, intended to trigger a wider revolutionary movement through inspiration and by forcing the government to anger the masses with overbearing responses. Bank robberies to raise funds; and urban guerrilla tactics including bombings, arson, and assassinations targeting government, big businesses, and foreign imperialists. The first phase of the RAF actions were carried out by a single group consisting of founders Ulrike Meinhoff & Andreas Badder with a small group of associates. When most of the original members were arrested, separate cells formed in support of the prisoners and to continue the strategy of the RAF. The cells organized into a system of interacting circles of leaders selecting targets, commandos arranging logistics, and militants executing the plans. ​Underground C​ells were organized through contact with a single person and members only knew each other by code names. The RAF had a general level of support for their activities in West Germany, and recruited young people who supported their cause. Other groups with shared goals assisted in operations and training ― e.g. 'June 2' movement in Germany and the Palestinian Liberation Organisation (PLO) in Palestine. Despite high profile bombings and assassinations and having some sympathy amongst the public and support from other groups, the RAF failed to achieve their stated goals.

Who were the Baader-Meinhof gang?

Red Army Faction (Global Terrorism)

Red Army Faction (Encyclopaedia Britannica)

"We wanted to push the revolutionary process forward"

The Baader Meinhof Complex (2008)

Red Army Faction Volume 1: Projectiles for the People by J. Smith

RAF-logo.png

Spanish Anarchist Revolution

1936 - 1939 Spain, primarily Catalonia Aboveground (public) Limité Oppose the fascist coup of Franco's Nationalist party and overthrow capitalism Militarily oppose the facist coup and create institutions of decentralized workers' self management of production Strikes, bombings, arson attacks, seizing and collectivizing land and factories, seizing guns and weapons from military barracks

Hierarchical, decentralized and based on workers councils, with power held by small groups of people deciding their goals and plans through democratic votes. To scale up to larger scale organizing, workers councils elected delegates to make decisions at more executive layers. Thus, although the organizational structure was hierarchical, the flow of power was from bottom to top, rather than top to bottom.

The military organized on a similar model, with delegates taking positions of command but with less authority than a traditional military hierarchy. This model made it relatively slow to develop and execute strategy.

The workers seized, ran, and managed the means of production, and elected delegates for decision making.

​Aboveground ​Minimally necessary, as they stayed to areas they controlled Members were initially recruited from existing workers unions to form the CNT, a national union. Once organized, members marched to towns and villages to encourage people to take control of the land and to recruit new members.

The anarchist revolution successfully took control of 60% of the country and, for a short time, ran it according to anarchist principles. They failed to take complete power from the Popular Front government which, although elected, continually acted in the interests of the bourgeoisie and capitalists. The anarchists claimed they didn't take power from the government to avoid forming a dictatorship themselves, and to concentrate their efforts on fighting Franco's fascist uprising. Others claim that the anarchist revolutionaries doubted the ability of the masses to govern themselves.

The revolution ended when the revolutionaries collaborated with the capitalist government and distanced themselves from the workers and militia. Franco, supported by Nazi Germany and Fascist Italy, took power when the workers and militia became disillusioned by the betrayal by their leaders.

Anarchists in the Spanish Civil War

Does revolutionary Spain show that libertarian socialism can work in practice?

Land and Freedom

Homage to Catalonia by George Orwell

The Spanish Civil War: Reaction, Revolution and Revenge by Paul Preston

spanish-anarchist-revolution.jpg

Ka'apor Indian Warriors

2014 (August) - present Brazil - Northeast Aboveground (public) Elevé Stop the illegal destruction of the forest in the region where the Ka'apor live Force illegal loggers off the land Destroying illegal logging camps and equipment, and beating loggers and sending them off the land Warrior division of the Ka'apor people, with consensus decision making based on intimately knowing and trusting each other ​Aboveground ​Minimally necessary, as the region is remote Not necessary, beyond engaging an existing warrior division of the group The Ka'apor have greatly reduced illegal logging activities in the region. It's yet to be seen if the illegal loggers will return or retaliate.

Amazon Warriors Fight for Their Trees

Ka'apor warriors in the Amazon confront illegal loggers

Indigenous warriors take on illegal loggers in Brazil's Amazon

kaapor-warriors.jpg

Turkey - Kurdistan Workers' Party (PKK) Conflict

1984 - present Southeast Turkey Les deux Limité Initially: create an independent Kurdish state. Later: create an autonomous Kurdish state with greater political and cultural rights for Kurds within Turkey. Militant uprising in Kurdish parts of Turkey Guerrilla attacks using bombings, assassinations, and kidnappings of security and civilian targets; financed by extorting money and drug smuggling. Hierarchical, with different cells and a complex web of support ​Both, with political representation in the form of the Peace and Democracy Party (BDP) The PKK mostly operate from Kurdish areas where they have general support and are difficult to infiltrate. ​Further, a complex recruitment process helps identify spies, and communication between cells is minimized. The PKK target culturally and socially oppressed Kurdish youths for recruitment. The general public in Kurdish areas feels that to join is a heroic and noble act. The PKK has not achieved any of its stated aims, but their activities have caused 8,500 casualties in Turkey and have cost the Turkish economy an estimated 300 billion dollars in lost tourism. They are considered a powerful force in the region.

PKK

How Does the PKK Recruit?

PKK begins to withdraw from Turkey

Blood and Belief: The PKK and the Kurdish Fight for Independence by Aliza Marcus

PKK.jpg

Partisans during WWII

1939 - 1945 24 countries of Europe, former USSR, and East Asia Underground (clandestin) Elevé Expel occupying Nazi and Japanese forces Assist Allied forces and hinder the operations of occupying Nazi and Japanese forces Ranged from non-cooperation to openly confronting German forces, but mostly guerrilla tactics of sabotage and ambushes. Partisans passed intelligence to Allied forces; and hid crashed pilots, prisoners of war, & Jews. Varied from country to country, but generally organized in a military hierarchy or according to the principles of communist ideology. Groups acted independently at first, but British and U.S intelligence agencies increasingly organized them to act collectively. ​Underground ​Secrecy was paramount as Nazi and Japanese forces ruthlessly exploited slips in security. Partisans published and distributed underground newspapers within occupied countries to boost morale and recruit for resistance movements. Allied forces broadcast and air dropped propaganda encouraging resistance to occupation. As the partisans organized and increased in numbers they grew from a nuisance to a significant hindrance to the occupying forces. They won some impressive individual victories, and are believed to have played a vital role overall in the ultimate Allied victory.

WW2 Resistance Movements

Partisans, War in the Balkans

ww2-partisans.jpg

German Resistance during WWII

1939 - 1945 Germany Underground (clandestin) Limité Remove the Nazi regime and save the lives of Jews and others deemed undesirable by the Nazis Hinder Nazi operations in Germany and stop deportations to concentration camps Symbolic opposition from the Catholic Church, resistance from youths to attend compulsory Nazi youth camps, protests, distribution of anti-Nazi propaganda, saving individual or small groups of Jews from concentration camps, sabotage of infrastructure, and assassination attempts on Hitler Varied, from individuals operating alone, to small groups of friends, to undercover military operations ​Underground ​Various measures were taken to maintain secrecy, but most members of resistance groups were discovered and executed or sent to concentration camps From existing networks, and through distribution of leaflets and posters Some small victories: the wives of thousands of Jewish men sent to concentration camps won release for their husbands with the Rosenstrasse protests, and Schindler saved an estimated 1200 Jews. However, with the German population largely supporting the Nazi regime, the German resistance played only a small part in its defeat, and were unsuccessful in saving the lives of 6 million Jews.

German Resistance to Hitler

10 Awesome groups of Germans who resisted the Nazis

Schindler's List (1993)

Rosenstrasse (2003)

Sophie Scholl: the Final Days (2005)

Valkyrie (2008)

Disobeying Hitler: German Resistance After Valkyrie by Randall Hansen

german-resistance.jpg

Forest Guerrillas

1921 (November) - 1922 (March) Finland Underground (clandestin) Limité Secession of East Karelia from Soviet Russia and inclusion in the newly formed Finnish state Destroy the controlling Soviet forces in the region Guerrilla warfare tactics of assassinations and open conflict with Soviet forces Traditional military hierarchy ​Underground ​Fighters planned and launched attacks from the safety of Finland The Finnish state did not officially support the uprising for fear of reprisals from Russia but encouraged volunteers to join, turning a blind eye to men and supplies crossing the Finnish-Russian border. Because of the largely Finnish ethnic origins of East Karelia, the uprising had popular support in Finland. The uprising failed. The superior Soviet army and the harsh winter killed many of the Forest Guerrillas, and the remainder retreated to Finland. Under threat of an attack on Helsinki, the Finland government signed an agreement with Russia on the inviolability of the Soviet–Finnish border.

The Heimosodat (The Finnish Kinship Wars of 1918-1922)

Finland's Civil War 1918: Red & White Suomi and the Kinship Wars, 1918-1922

The Forest Guerrillas: A Story of the Partisans of Lake Ilmen by Piotr Pavlenko

forest-guerrillas.jpg

Levellers

1647 - 1650 Angleterre Aboveground (public) Limité Constitutional reform and equal rights under the law for men, excluding servants and those dependent on charity Use propaganda to influence soldiers and others to support demands of constitutional reform of UK Parliament Pamphlets, petitions, and books, including The Agreement of the People. Sought and found support among army's rank and file. Developed their own traditions of free discussion and vigorous petitioning and used them to formulate and advance their demands. Organized as a national coalition of democratic chapters, with meetings often held at local taverns. ​Aboveground ​No information available. Little information available, but seems to have been largely via the spread of their ideas. Members often came from the "middling sort" of the population such as tradespeople, artisans and shopkeepers. Ineffective at achieving their goals, but helped influence the ideas of the American and French revolutions. The elimination of the Levellers as an organized political movement did not obliterate the ideas they helped propagate.

The Levellers and the Tradition of Dissent

The Levellers

The Levellers: A Chronology and Bibliography

levellers.jpg

Diggers, or True Levellers

1648 - 1650 Angleterre Aboveground (public) Limité Absolute human equality - including equality between men and women. The abolition of private property. Make the land available to every person to dig and sow, with common ownership of the land Nonviolent seizure of unused land, holding it for the common good. Pamphlets to spread propaganda. Local, with little centralized organization. Possibly received help from some Levellers. Informal relations between communities. ​Aboveground ​No information available Little information available, but seems to have been largely via the spread of their ideas. Ineffective at achieving their goals. Though they initiated several land seizures and struck some symbolic blows against the halls of wealth and power, all occupations were quickly crushed by local land owners and the army.

The Diggers and the Levellers

Gerrard Winstanley & The Diggers

diggers.gif

Black Panthers

1966 - 1982 US - first California. Later it spread nationally and internationally Aboveground (public) Moyen Initially to protect the residents of African American neighborhoods from police brutality. Later they sought Marxist revolutionary goals with equality in education, housing, employment, and civil rights. Militant revolution against the exploitative capitalist system, where the economic and political roots of racism are found.

Having a firm ideological foundation. Visibly arming themselves, being knowledgeable about the law and patrolling African American neighborhoods to prevent police brutality and oppression.

Running 'Survival programs' that provided community help such as tuberculosis testing, legal aid, transportation assistance, ambulance services, the manufacture and distribution of free shoes, free breakfasts for children and education that promoted class consciousness.

Protests that raised awareness about police brutality.

Attempted assassinations of witnesses who testified against Black Panther members.

Based on Marxist - Leninist principles with an authoritarian style of leadership. Individual chapters had some autonomy, but the Central Committee in Oakland dictated important decisions. ​Aboveground ​Each Black Panther member had to learn and follow a 26 point list aimed at ensuring security and good public relations. Infiltration by informants and the FBI as part of COINTELPRO seriously impacted the Black Panthers, who endured assassinations of members and the instigation of violent conflict with other groups. Partially through operating within, maintaining good relations with, and publishing and distributing newspapers within African American communities. They also cultivated outside support by uniting with other minority and white revolutionary groups. The actions of the Black Panthers unified, mobilized, and empowered people in oppressed African American neighbourhoods and provided inspiration to other oppressed groups. Their actions achieved some of their goals but, many were symbolic. The US Government feared even this symbolic success; in 1968, FBI Director J. Edgar Hoover described the Black Panthers as "the greatest threat to the internal security of the country." The Black Panther Party slowly imploded under pressure from COINTELPRO and infighting.

Black Panther Party

An Ideal Blueprint: The Original Black Panther Party Model and Why It Should Be Duplicated

Anarchism and the Black Revolution - Lorenzo Komboa Ervin

Black Panthers: Vanguard of the Revolution (2015)

The History and Politics of the Black Panther Party by Joshua Bloom and Waldo E. Martin

black-panthers.jpg

Sobibor Concentration Camp uprising

1943 Poland Underground (clandestin) Elevé Escape from the concentration camp, to avoid certain death Create conditions for a mass escape from the camp, to avoid reprisal killing by SS guards of ten prisoners for every escapee Lure guards one by one into secluded areas to quietly kill them and use their uniforms as disguises, leading prisoners outside of the gates during a roll call. Plotters cut phone lines and sabotaged vehicles to prevent calling in of outside assistance. Military style hierarchy Underground (clandestin) Plotters informed only a select few of the escape plans to minimize the risk of betrayal Initiated by Leon Feldhendler and a group of close associates who recognized they lacked members with military experience. They targeted recently arrived prisoners with military experience for recruitment, including Aleksander "Sasha" Pechersky who eventually led the uprising. Of 550 prisoners, 400 used the opportunity to escape. The Germans executed those who remained, and during the escape attempt and the ensuing manhunt, killed all but 58 of those 400. Despite only a small number of survivors, many more lived than if they had gone along passively to their deaths. Further, the Germans permanently closed the camp after the uprising.

Sobibór: The Other Great Escape

Sobibor

Sobibor Uprising

Escape From Sobibor (1987)

Escape from Sobibor by Richard Rashke

sobibor.jpg

Niger Delta Avengers

March 2016 - Present Nigeria Underground (clandestin) Moyen To create a sovereign state in the Niger Delta and withdrawal of Nigerian military and International oil companies from the area. The NDA wants a bigger share of the Niger Delta's resource wealth to go to the region's people, and it wants some sort of environmental remediation after decades of rampant oil and gas pollution. Cripple the Nigerian economy by totally destroying the government's capacity to export oil in the Niger Delta, forcing the multinational oil companies to discontinue operations.
  • sabotage des infrastructures pétrolières
  • attentat à la bombe près d'infrastructures et de bâtiments militaires, gouvernementaux ou pétroliers
  • guérilla armée

NDA uses speedboats in swarm-based manoeuvres and coordinates underwater attacks on gas and oil pipeline infrastructure. Multiple highly manoeuvrable, well trained and armed units have kept the government, Chevron and Shell's defensive systems off-balance defending their sprawling networks, bringing Nigeria’s oil output to a 20 year low.

Very effective use of systems disruption: targets have been systematically and accurately selected to completely shut down production and delay and/or halt repairs.

Members are a group of young, well-travelled and educated men. They appear to be highly trained individuals, some of whom, according to NDA claims, have infiltrated the Nigerian military. Underground cells with a few spokesmen who communicate with the international media The NDA are highly secretive and little is known of their internal strategies at this early stage. Has not yet achieved its goal, but its strategy and tactics have been effective, resulting in the country losing about 1.3 million barrels of crude oil daily due to the bombing, and is no longer Africa’s top oil producer.

Wikipedia timeline of activities

Nigeria faces 'almost impossible' fight against 'Niger Delta Avengers'

niger-delta-avengers.jpg

Rojava Revolution

2012 - present Rojava, formerly Syria Aboveground (public) Elevé Self-determinism for Kurdish people Transformation of society through equality of the sexes, minority rights, equal distribution of wealth, social ecology and permaculture Direct democracy in social organization and armed resistance in fighting ISIS and securing the revolution

Democratic Confederalism - anarchist/libertarian-socialist communal structure, multicultural and consensus based.

There are four armed groups:

  • Women's Protection Unit (YPJ), the women-only wing of the military
  • Peoples Protection Units (YPG), the mixed sex wing of the military
  • Civilian self defence units (HPC) for community protection
  • Asayish (Police)
Aboveground (public) Little is known From the Rojavan populations and international brigades Highly effective in establishing and maintaining an autonomous region while under constant attack on two fronts by ISIS and the Syrian government. Equally effective as a feminist revolution in an area of the world dominated by patriarchal values.

Wikipedia

Rojava: reality and rhetoric

Revolution in Rojava: Democratic Autonomy and Women's Liberation in the Syrian Kurdistan by Michael Knapp, Anja Flach, and Ercan Ayboga

rojava.jpg

Movement for the Survival of the Ogoni People (MOSOP)

1990 - present Nigeria Aboveground (public) Limité Ogoni control of local environment, cultural practices, and decision making Non-violent actions to resist, and raise international awareness of, oil company and Nigerian Government exploitation of Ogoni land and economic resources Demonstrations; occupations to prevent pipeline construction; lobbying international governments to embargo Nigerian oil; lawsuits; and outreach to international press, charities, and public MOSOP is a grassroots umbrella for many Ogoni organizations with representation from each village. Decisions are made democratically at the village level and propagated to the MOSOP steering committee via representatives. Aboveground (public) None initially. Many members went into hiding after severe repression and executions by the Nigerian government. MOSOP recruited Nigerians expected to be valuable to the organization, unifying existing Ogoni villages and organizations representing over 500,000 people. Many members joined after international outcry at the 1995 execution of founder Ken Saro-Wiwa.

Some actions temporarily reduced oil output, and lawsuits against large oil companies won millions of dollars in damages paid to the Ogoni people. In conjunction with international pressure, this has made the companies curb the worst of their social and environmental abuses. But oil companies are still active in the region with destructive impact and little economic benefit to the Ogoni people.

The failure of nonviolent tactics to achieve justice led to the formation of MEND and of the Niger Delta Avengers.

The Story of MOSOP

Shell announces £55m payout for Nigeria oil spills

Ken Saro-Wiwa And Mosop: The Story and Revelation by Ben Wuloo Ikari

MOSOP.jpg

Gene Sharp

1983 - present Global Aboveground (public) Elevé Advance the worldwide study and strategic use of nonviolent action to apply power in political conflicts Develop and propagate a theory of how subjects can withdraw allegiance from those in political power Spread, in multiple languages, the results of research. Media include books, word of mouth, lectures, documentaries, and press coverage. Sharp founded the Albert Einstein Institution in 1983. It has one staff member. Aboveground (public) Unnecessary See "Tactics" Sharp's books have been read by millions, from college campuses to guerrilla camps, and his work has influenced many resistance movements around the world

Gene Sharp: The father of nonviolent revolution

Gene Sharp: The Machiavelli of non-violence

How to Start a Revolution (2011)

gene-sharp.jpg
FaLang translation system by Faboba

Scénarii d'effondrement "A ce point de l'histoire, il n'y a pas de bons résultats à court terme pour la société humaine mondiale. Certains sont meilleurs et d'autres pires, et à long terme certains sont vraiment bons, mais pour le court terme, nous sommes dans une impasse. Je ne vais pas vous mentir, il est trop tard pour designer des coupables. Le seul chemin pour obtenir les meilleurs résultats est de nous confronter à notre situation désastreuse, et ne pas se laisser distraire par de faux espoirs."

Scénarii d'effondrement Aucune Résistance "Les pauvres verront leur condition empirer. Des millions de réfugiés créés par l'effondrement énergetique et économique se mettront à bouger, mais personne ne voudra d'eux. Les personnes désespérées seront les seules candidates pour le travail manuel dangereux et sale nécessaire pour maintenir la production industrielle une fois que l'alimentation en énergie diminue. Par conséquent, les personnes au pouvoir considèreront les communautés autonomes et autosuffisantes comme une menace pour leur alimentation en main d'oeuvre, et donc chercheront à les supprimer ou les détruire."

Scénarii d'effondrement Aucune Résistance "Les gouvernements autoritaires- ceux qui continueront d'exploiter impitoyablement les gens et les ressources sans regarder les conséquences- auront plus d'influence et plus de force, et ils prendront les ressources chez leurs voisins et les Etats plus faibles comme ils le souhaitent. Il n'y aura personne pour les arrêter. Ca n'aura aucune importance que vous soyez le plus durable des éco-villages sur Terre si vous vivez à coté d'un Etat fasciste ayant un appetit sans fin de ressource."

Scénarii d'effondrement Aucune Résistance "Comme l'intense changement climatique prend le contrôle, l'assainissement écologique par une polyculture vivace, et une reforestation deviendront impossibles. La chaleur et la sécheresse vont transformer les forets en emetteurs radicaux de carbone, tandis que les forets du nord meurent de la chaleur, les animaux nuisibles, et les maladies, et ensuite brûleront a l'échelle du continent qui feront passer les incendies du début du XXIeme siècle pour des dégats mineurs. Même les pâturages intactes ne surviveront pas aux températures extrêmes car le carbone va littéralement prendre consistance physique sur les sols restants de l'agriculture."

Scénarii d'effondrement Aucune Résistance "Le réchauffement global continuera de s'aggraver bien après que les combustibles fossiles soient épuisées. Pour la planète, le temps de récupération écologique est mesurée en dizaines de millions d'années, et encore. Un évenement de réchauffement majeur pourrait pousser la planete dans un équilibre nouveau, plus chaud que l'actuel. Les grandes plantes et animaux pourraient seulement survivre près des pôles. La planete entière pourrait devenir invivable pour ces plantes et animaux, avec un climat plus proche de Venus que de la Terre."

Scénarii d'effondrement Résistance limitée "Des attaques chirurgicales sur l'infrastructure énergetique limitent de nouvelles extractions de combustibles fossiles (en se concentrant sur les plus mauvaises pratiques comme les sables bitumeux ou l'ablation des sommets de montagnes (mine à déplacement de sommet)). Certaines attaques seraient menées par des groupes de résistants existants (comme le MEND) et d'autres par de nouveaux groupes. L'aggravation de la pénurie de pétrole fera que les attaques des oléoducs et gazoducs et de l'infrastructure deviendront plus populaires, avec des militants de tout bords. Ces groupes militants s'organiseront, s'entraineront et apprendront. Ces attaques ne seront pas symboliques."

Scénarii d'effondrement Résistance limitée "Ces attaques [sur l'infrastructure énegétique] ne seront pas symboliques. Elles seraient surtout constituées de formes de sabotages. Elles viseront à couper la consommation de combustibles fossiles de 30% dès les premières années. Il y aura des attaques similaires sur l'infrastructure énergetique comme les lignes de transmission d'énergie. Cela mettera en branle un processus de décentralisation politique et de l'infrastructure."

Scénarii d'effondrement Résistance limitée "Dans certaines zones, des banlieues de plus en plus abondonnées (invivables sans un gaz pas cher) seront reprises, et les maisons vides deviendront des fermes, des centres communautaires, des cliniques, ou seront simplement démontées et récupérées pour les materiaux. Les garages deviendront des granges- la plupart des personnes ne pourront pas se permettre de s'offrir de l'essence de toute façon- et les moutons brouteront dans les parcs. Beaucoup de routes seront cassées et remplacées par des champs et des fôrets."

Scénarii d'effondrement Résistance limitée "Les attaques sur l'infrastructure énegetique deviendront plus communes quand l'approvisionnement en pétrole diminuera, et accentueront la chute énergétique. Cela inversera la tendance à la croissance de la population, amenant un pic de population mondial précoce et à un moindre niveau que dans le scénario "sans résistance". Parce qu'un éffondrement brutal arrivera plus tôt que prévu, il y aura plus de terres intactes par personne dans le monde, et plus de personnes sauront encore comment faire de l'agricultire de subsistance."

Scénarii d'effondrement Raisonnement militant dans les attaques d'infrastructure imminentes "Les humains ne vont rien faire à temps pour eviter la destruction massive de la planete. Les gens pauvres sont trop préoccupés pas les urgences primaires, les riches béneficient d'un status-quo, et la classe moyenne est trop obsédée par ses propre droits et le spectacle de la technologie. Le risque d'emballement du réchauffement climatique est imminent. Une baisse dans la population humaine est inévitable, et moins de personnes mourront si l'effondrement arrive plus tôt."

Scénarii d'effondrement Raisonnement militant dans les attaques d'infrastructure imminentes "Nous sommes en surcharge en tant qu'éspèce. Une partie significative de la population vivante devrait avoir à mourrir avant que nous soyons à nouveau sous la capacité d'accueil, et cette portion accroit. Chaque jour la capacité d'accueil diminue de centaines de milliers d'humains, et chaque jour la population humaine s'accroît de plus de 200.000. Les personnes qui s'ajoutent à cette surcharge chaque jour sont des morts inutiles dont nul n'a besoin. Ils soutiennent que retarder l'éffondrement est en lui même une forme de meutre de masse."

Scénarii d'effondrement Raisonnement militant dans les attaques d'infrastructure imminentes "Les humains ne sont qu'une seule espèce sur des millions. Tuer des millions d'éspèces pour le bénéfice d'une seule est fou, de même que tuer des millions de personnes pour le bénéfice d'une seule personne peut être fou. Et comme l'éffondrement écologique sans entraves tuerait de toute façon les humains, ces espèces en fin de compte seront mortes pour rien, et la planete mettera des millions d'années pour récupérer. L'éffondrement rapide est en fin de compte bon pour les humains car au moins quelque uns survivent."

Scénarii d'effondrement Raisonnement militant dans les attaques d'infrastructure imminentes "Des militants souterrains bien organisés font des attaques coordonées sur l'infrastructure énergetique tout autour du monde. Des militants pourrait faire des actions contre des oléoducs, des lignes d'énergie, et des raffineries, peut être qu'ils utiliseraient des IEMs pour causer des dommages. Aucune tentative ne pourrait être faite pour suivre l'allure des activistes à ciel ouvert. Les attaques devraient être aussi persistantes que les militants pourront les mener. La disponibilité de l'énergie des combustibles fossiles pourrait régresser de 90%. Les emmisions de gas à effet de serre pourraient retomber à zéro."

Scénarii d'effondrement Des attaques iminentes de l'infrastructure "Avec une réduction de 90% des combustibles fossiles, il y aurait encore suffisament pour assister les activités basiques de survie comme cultiver la nourriture, se chauffer, et cuisiner. Les gouvernements pourraient encore tenter un changement rapide des activités de subsistance pour leurs populations, mais les militaires et les plus riches tenteraient d'aspirer les provisions restantes d'énergie. Dans certains endroits, ils réussiraient et la faim généralisée en résulterait. Dans d'autres, les gens refuserait l'autorité de ceux au pouvoir."

Scénarii d'effondrement Des attaques iminentes de l'infrastructure "Dans la plupart des régions, réorganiser une civilisation industrielle à consommation intense d'énergie serait impossible. Même lorque les organisations politiques existantes persistent, la consommation devrait baisser. Ceux au pouvoir seraient incapable de projeter leur force sur de longues distances, limitant leurs activitées sur des régions proches. Des plantations tropicales de biocarburant ne seraient pas envisageables, ni les sables bitumeux ou l'ablation de sommets de montagne pour des mines de charbon. La construction d'une nouvelle infrastructure à grande echelle ne serait simplement pas possible."

Scénarii d'effondrement Des attaques iminentes de l'infrastructure "Bien que la population humaine diminuerait, les choses sembleraient mieux pour pratiquement toutes les autres espèces. Les océans commenceraient à récuperer rapidement, tout comme les espaces sauvages endommagés. Les émissions d'effet de serre ne seront qu'une infime partie de ce qu'elles avaient pû être par le passé, évitant probablement l'emballement du réchauffement climatique. Le retour des forêts et prairies pourrait séquestrer le carbon, aidant de ce fait au maintient d'un climat vivable."

Scénarii d'effondrement Stratégie de Guerre Ecologique Décisive "Beaucoups de mécanismes différents mènent a l'effondrement, ils ne sont pas tous également souhaitables. Certains sont intentionnelement accélérés et encouragés, tandis que d'autres s'écoulent lentement et sont réstreints. Le déclin énergetique par la diminution de la consommation de combustibles fossiles est un mécanisme de l'éffondrement hautement bénéfique pour la planète et les humains, et ce mécanisme est encouragé. Un effondrement écologique par la destruction de l'habitat et la chute de la biodiversité est aussi un mécanisme de l'effondrement, mais il est ralenti ou stoppé chaque fois que c'est possible."

Scénarii d'effondrement Stratégie de Guerre Ecologique Décisive "Chaque aspect négatif de l'effondrement de la civilisation à une tendence réciproque encouragée par le mouvement de résistance. L'effondrement des structures politiques autoritaires à grande echelle permet des structures participatives à petite échelle. L'effondrement du capitalisme industriel mondial permet des systèmes d'échange locaux, et d'aide mutuelle. Un petit nombre de personne "souterraines" abbattent les grandes et mauvaises infrastructures, et un large nombre de personne a ciel ouvert cultivent de bonnes petites structures."

Scénarii d'effondrement Stratégie de Guerre Ecologique Décisive "La guerre populaire prolongée ne s'applique pas; les gens n'auront jamais le nombre de personnes requises pour. Ils font aussi face a differentes sortes d'adversaires, pour lesquelles differentes tactiques sont applicables. Ainsi ils prendront l'idée essentielle de la guerre populaire prolongée et l'appliqueront à leur propre situation- sauver leur planète, faire tomber la civilisation industrielle et la garder à terre. Ils mettront au point une nouvelle stratégie globale basée sur une continuité d'étapes simple qui s'écoulent logiquement l'une aprés l'autre."

Quatre Phases de la GED Mise en relation & Mobilisation "Les résistants s'organisent entre eux dans des réseaux et construisent une culture de résistance pour soutenir ce réseau. Les sympathisants et autres recrues potentielles sont bien informés sur une stratégie et une action de résistance sérieuse. La clef de cette phase est de former les organisations a ciel ouvert et souterraines qui s'occupera d'organiser le recrutement et l'action décisive. La culture de la sécurité et la culture de résistance ne sont pas beaucoup développées à ce point, donc des efforts extraordinaires sont fait pour eviter les erreurs inutiles."

Quatre Phases de la GED Mise en relation & Mobilisation "L'entrainement des activistes est essentiel, particulièrement au travers des actions peu risquées (mais efficaces). Les nouvelles recrues vont devenir les combattants, les responsables et les dirigeants des phases suivantes. Les nouveaux activistes sont initiés à la philosophie de la résistance, et les activistes confirmés se laisse influencer par les nouveaux afin de ne pas tourner mal ou de ne pas prendre de mauvaises habitudes. C'est le moment où le mouvement de résistance s'organise et devient sérieux. Les gens mettent leurs besoins et conflits individuels de coté pour former un mouvement qui peut se battre pour gagner."

Quatre Phases de la GED Mise en relation & Mobilisation "Des personnes isolées se rassemblent pour façonner une vision et une stratégie pour le futur, et pour établir un noyau des futures organisations. La mise en relation se fait avec des organisations qui existent déjà et ont déjà une orientation, mais la plupart des organisations traditionnelles ne sont pas prêtes à adopter des positions militantes. Si possible, elles peuvent être encouragées à prendre des positions plus conformes a l'ampleur des problèmes qu'on a sur les bras."

Quatre Phases de la GED Sabotage & Action Asymétrique "Les résistants peuvent tenter de perturber ou mettre hors d'action des cible particulières sur une base opportuniste. Pour la plupart, les réseaux souterrains n'ont pas encore les capacités nésessaires pour viser des cibles plus larges. Les resistants peuvent viser des cibles particulièrement flagrantes - centrales à charbon ou l'exploitation banquière. A cette phase, la résistance se focalise sur la pratique, sur le fait de sonder les réseaux et la sécurité ennemie, et d'accroître le soutient tout en renforçant l'organisation."

Quatre Phases de la GED Sabotage & Action Asymétrique "Le mouvement de resistance comprend l'importance de l'action décisive. L'accent n'a pas été mis sur l'action directe dans la première et deuxième phase, mais pas parce qu'ils se retiennent. Ils savent que la planète (et l'avenir) ont besoin de leur action, mais comprennent qu'une action stupide et hâtive, ou la création de problèmes auquelles ils ne sont pas encore préparés, n'apporterait rien. Il sagit d'être aussi sérieux, rapide et décisif que possible, mais de bâtir les fondations pour être vraiment efficace."

Quatre Phases de la GED Sabotage & Action Asymétrique "Les activistes à ciel ouvert s'occupent de tâche sérieuses. Ils poussent à l'acceptation et à la normalisation de plus de militants et de plus de tactiques radicales, et à un soutien verbal au sabotage quand il a lieu. Des groupes de défense plus modérés utilisent l'apparition de ces sabotages pour critiquer ceux au pouvoir de ne pas avoir agi sur les problèmes critiques comme le changement climatique. Ils ne sont pas du coté de ceux au pouvoir contre les saboteurs, mais ils soutiennent que la situation est assez sérieuse pour légitimer de telles actions."

Quatre Phases de la GED Sabotage & Action Asymétrique "De plus en plus de groupes radicaux et de bases continuent a mettre en place une communauté de résistance, mais aussi mettent en place des organisations discrètes et des institutions parallèles pour créer des connections communautaires et trouver des relations hors de la bulle activiste. Ces institutions se focalisent sur la préparation aux catastrophes et le fait d'aider les gens à faire face à l'effondrement imminent.

Simultanément, les groupes à ciel ouvert informent les gens à propos de la désobeissance, de la confrontation de masse et d'autres formes d'actions directes.

Quatre Phases de la GED Sabotage & Action Asymétrique "Les organisations à ciel ouvert établissent des coalitions, des confédérations, et des réseaux régionaux, sachant qu'il y aura de plus grands obstacles plus tard. Ces confédérations maximisent le potentiel de l'organisation à ciel ouvert par le partage des matériaux, du savoir, des compétences, des manières d'apprendre, et ainsi de suite. Ils s'organisent aussi eux mêmes stratégiquement, s'engagent dans des campagnes persistantes et bien organisées plutôt que de s'organiser de manière réactive ou avec pour philosophie "oeil pour oeil..."

Quatre Phases de la GED Perturbation des systèmes "Les résistants se détachent des objectifs individuels pour s'adresser aux système industriel, politique et économique dans leurs ensembles. La perturbation des systèmes industriels nécessite un réseau souterrain organisé dans un style hiérarchique ou paramilitaire. Ces plus gros réseaux émergent des phases précédentes avec la posibilité de mettre en place de multiples actions simultanées."

Quatre Phases de la GED Perturbation des systèmes "La perturbation des systèmes identifie les points clés et les failles des systèmes adverses (électrique, transport, finance, et ainsi de suite) et fait s'effondrer ces systèmes ou réduit leur fonctionalité. Cela ne se fait pas en une fois. Les systèmes industriels sont énormes et peuvent être fragile, mais sont ramifiés plutôt que compacts. Des repérages sont effectués. Les membres de la résistance en sont conscients. La perturbation efficace du système nécessite un programme pour des actions continues et coordonées à travers le temps."

Quatre Phases de la GED Perturbation des systèmes "La partie à ciel ouvert ne progresse pas tant qu'ils restent dans ce système routinier. D'un autre côté, pendant que les systèmes économiques et d'industries mondiales sont pertubés de façon croissante (à cause de la chute du système économique capitaliste, désastres naturels, hausse du prix du pétrole, des sols, de l'eau, ou d'autres raisons), le soutien pour les communautés locales augmente. Les perturbations de livraison d'électricité et de produits manufacturés font augmenter l'intérêt pour la nourriture locale, l'énergie locale, et autres."

Quatre Phases de la GED Perturbation des systèmes "Ces activistes a ciel ouvert utilisent les systèmes perturbés comme des occasions de renforcer les communautés locales et les institutions parallèles. Les gens ordinaires sont encouragés à apporter leur soutien à des alternatives de production locale dans les sphères économiques, politiques et sociales. Lorsque la tourmente économique cause la baisse de l'emploi et l'hyperinflation, les gens sont employés localement pour le bénifice de leurs communautés et de leurs terres."

Quatre Phases de la GED Perturbation des systèmes "A chaque fois que ceux au pouvoir essayent d'augmenter l'exploitation ou leur autorité, les résistants a ciel ouvert appellent les gens à retirer leur soutien à ceux au pouvoir, et de le rediriger vers des corps politiques locaux et démocratiques. Ces institutions parallèles peuvent faire un meilleur boulot que ceux au pouvoir. Les relations inter-démographiques établies dans les phases précédentes aident à garder ces structures politiques locales responsables, et à rallier le soutien de beaucoup de communautés."

Quatre Phases de la GED Perturbation des systèmes "Des efforts stratégiques sont faits pour augmenter les contraintes existantes sur les systèmes économiques et industriels causés par l'inflation du cours de pétrole, l'instabilité financière, et d'autres facteurs relatifs. Les résistants se voient comme en train de pousser un bâtiment délabré qui a déja commencé à pencher. En effet, dans ce scénario de nombreuses perturbations viennent de l'interieur de ce système, plutôt que des résistants."

Quatre Phases de la GED Démentelement Décisif de l'Infrastructure "Les résistants vont au-delà de la perturbation des systèmes, il sagit de perturber de manière permanente autant qu'il est possible l'infrastructure industrielle. Dans la prévision la plus optimiste, cette phase n'est pas nécessaire, comme faire converger crises et perturbation de l'infrastructure devrait être combiné avec un énergique mouvement à ciel ouvert pour forcer ceux au pouvoir à accepter des changements sociaux, politiques et économiques; les baisses dans la consommation devraient s'additionner à une véritable et sincère tentative de transition vers une culture durable"

Exécution de la GED "La résistance a la civilisation est intrinséquement décentralisée. Cela s'applique doublement au groupes souterrains qui ont peu de contact avec les autres. Pour compenser le manque de structure de commande, une grande stratégie générale dans ce scénario devient largement connu et acceptée. En outre, des groupes vaguement alliés sont prêt à prendre des mesures chaque fois que la situation stratégique le demande. Ces groupes sont préparés à tirer avantage des crises comme l'éffondrement économique."

Exécution de la GED "Des cellules autonomes s'occupent de la preparation à l'engagement dans une action opportuniste en identifiant au préalable une sélection de cibles et de tactiques locales appropriées. Ensuite, une fois qu'une action simultanée plus large arrivait (entraînant, par exemple, une panne d'électricité), des cellules autonomes profitent de l'opportunité pour entreprendre leurs propres actions, en l'espace de quelque heures. De cette manière, les cellules indépendantes s'engagent dans quelque chose qui ressemble à des attaques simultanées, maximisant leur efficacité."

Exécution de la GED "Les Historiens croient maintenant que la réticence des Alliés à attaquer au début de la guerre peut avoir coûté plusieurs millions de vies civiles. En n'arretant pas l'Allemagne au début, ils ont inévitablement choisis un conflit long et sanglant. Le général Alfred Jodl, le Chef Allemand du Personnel des Opérations du Haut Commandement des forces armées, en dit autant durant sont procès pour crimes de guerre a Nuremberg."

Exécution de la GED "Les résistants tendent à réduire la consommation et l'activité industrielle, donc il n'etait pas important pour eux que certains établissement avaient des générateurs de secours ou que les Etats s'engagaient dans la conservation et le rationnement. Ils ont célébré la préservation du pétrole au niveau national et les usines tournant avec une alimentation réduite. Ils se rappelaient que dans toute son histoire, le courant dominant du mouvement environnemental n'a jamais arreté l'accroissement de la consomation des combustibles fossiles. Le fait de réduire cette consomation est sans précédent.

Exécution de la GED "Cibler des réseaux d'énergie etait une haute priorité pour les résistants. Beaucoups de réseaux électriques fonctionnaient déjà à pleine capacité, et ont été couteux à développer. Ils sont devenus plus importants tandis que les formes d'énergie facilement transportables comme les combustibles fossiles étaient partiellement remplacées par des formes moins facilement transportable d'énergie. Les résistants reconnaissent que les réseaux d'énergie dépendent souvent de quelques continents, qui étaient vulnérables à la perturbation.

Exécution de la GED "Les résistants ont reconnus que le sabotage sporadique sacrifierait l'élement de surprise et permettrait à leurs ennemis de developper des moyens pour faire face aux actions futures. Quelque réactions pourrait être désirables (un changement vers quelque chose de moins intense, une alimentation locale en energie) et d'autres indésirables (un déploiement d'équipes de réparation rapide, la loi martiale.) Les résistants ont compensé le fait d'exposer certaine de leurs tactiques en réalisant des séries d'opérations de surprise décisives dans une lutte plus vaste."

Exécution de la GED "Les résistants comprennent que la GED reposait sur des tactiques relativement simple de "technologie appropriée" (à ciel ouvert comme en souterrain). Cela reposait sur de petits groupes et etait relativement simple plutot que complexe. Il n'y avait pas beaucoup d'information tactique secrète a réveler. En fait, escalader les actions avec des tactiques franches était bénéfique pour leur mouvement de résistance."

Exécution de la GED "C'est clair que c'est un petit groupe de personnes intelligentes, dévouées, et audacieuses qui peut être extremement efficace, même s'ils sont au nombre de 1000, ou bien 10 000, ou même 100 000. Mais ils sont efficaces en grande partie grâce à la possibilité de mobiliser des forces plus importantes, soit des mouvement sociaux ou des étaux pour industries.

En outre, si ce groupe noyau peut être maintenu, c'est possible pour lui d'éventuellement s'agrandir et devenir victorieux."

Exécution de la GED "Les historiens futurs vont parler du fait que la GED était conçue pour tirer parti au maximum des petits nombres, plutôt que de supposer que les plus gros nombres se rassemblent pour des actions opportunes. Si plus de gens avaient été disponibles, la stratégie serait devenue encore plus efficace. La stratégie tentait de mobiliser des gens d'une grande variété de milieux sociaux sur un chemin praticable pour eux; Cela ne comptait pas seulement des approches militantes ou symboliques."

Exécution de la GED "Les tactiques exigées pour la GED étaient relativement simples et accessibles, et beaucoup d'entre elles étaient peu risquées. Elles étaient appropriées à l'ampleur et à la gravité de l'objectif et du problème. Avant ça, les tactiques exigées n'étaient pas mises en oeuvre à cause d'un manque de stratégie global et de développement organisationnel.

Cependant, ces stratégies et organisation n'étaient pas techniquement difficile a développer -les principaux obstacles étaient idéologiques."

Exécution de la GED "Dans l'évaluation des risques, les membres de la resistance considéraient à la fois les risques de l'action et de l'inaction. L'échec de mener a bien une stratégie efficace aurait entrainé la destruction de la planète, la perte de siècles d'efforts de justice sociale, et des milliards d'humain et d'inombrables non-humains seraient tués. Il y avait des risques importants lorsqu'il s'agissait d'actions décisives, des risques qui ont poussé la plupart des gens à s'en tenir à des formes d'action symboliques plus sures. Mais les risques d'inaction étaient beaucoup plus grands et permanents."

Exécution de la GED "La Guerre Ecologique Décisive etait en mesure d'accomplir ses objectifs dans un laps de temps approrié, et dans un ordre raisonnable. Sous la GED, l'action décisive passait a une echelle superieur aussi rapidement qu'il aurait pu se fonder sur l'infrastructure de support sous-jacente. Le point de non retour exact pour un changement climatique catastrophique n'etait pas clair, mais la GED et d'autre mesures étaient en mesure de diriger le tout. Beaucoup d'autre mesures proposées au début n'essayaient pas de le faire."

Exécution de la GED "Bien qu'une bonne quantité de connaissance du contexte etaient requises pour mener a bien cette stratégie, à la base elle était trés simple et cohérente. C'etait suffisament robuste pour faire face a des évenements imprévus, et ça pouvait être expliqué par de façon très simple, dépourvue de jargon. La stratégie était assez adaptable pour être employé dans beaucoup de contextes locaux différents."

Exécution de la GED "L'action et l'inaction ont toutes deux de sérieuses conséquences. Un effondrement sérieux- qui pourrait entrainer a grande echelle des souffrances humaines- etait effrayant pour beaucoup. Les résistants dans ce futur alternatif crurent tout d'abord que l'horrible résultat n'était pas inévitable, et qu'ils pouvaient faire de vrai changement dans le direction que le futur a pris."

DEW Overview